27 juillet 2014

En passant par Pennautier

Je vous ai déjà parlé ici des vins des Lorgeril, à Pennautier, et nomment de L’Esprit de Pennautier, ainsi que d’une partie de la gamme Les Terrasses. De passage dans la région, cette semaine, j'ai eu l'occasion d'en déguster quelques autres, dont deux qu'il me tarde de vous faire découvrir.

cabardès,pennautier,vin,france

Marquis de Pennautier 2012

Le premier est un blanc et à ce titre, ne peut porter l'appellation Cabardès. Pourquoi, alors que Limoux produit bien du rouge, par exemple? Mystère de la capillotraction.

C'est dont un "simple" IGP Pays d'Oc, sauf qu'il n'a rien de simple. Son nom: Marquis de Pennautier 2012. Il fait partie de la ligne des Terroirs d'Altitude.

Ce chardonnay aux accents floraux (acacia, tilleul, fleurs blanches) et fruités (pomelo) présente une étonnante vivacité, probablement due à son micro terroir d'altitude. Mais aussi pas mal de gras, et de la salinité. Le bois est très bien dosé. 

Comparaison n'est pas raison, mais je ne peux m'empêcher de penser à la Bourgogne (plus qu'à Limoux). A Montagny, par exemple, pour sa minéralité englobée dans une structure riche…

 

cabardès,pennautier,vin,france

Le Montpeyre 2011

Le second vin, lui, est bien un Cabardès. Il s'agit d'une sélection parcellaire de syrah (à 60%) et de Merlot (à 40%), conformément au décret de l'AOP qui oblige à assembler cépages atlantiques et méditerranéens. 

Son nom, Le Montpeyre est celui du lieu-dit caillouteux dont il est issu; son millésime: 2011.

J’ai aimé ce vin parce qu’il allie puissance et élégance. Le nez présente quelques belles notes de truffe, de gibier, d’humus, la bouche est concentrée, les tannins soyeux, la finale est à la fois juteuse et viandée. 

Il a été élevé en barriques de 225 litres, pendant 8 mois.

Est-il méditerranéen ou atlantique ? Je ne me suis pas posé la question, j’ai terminé mon verre sur un claquement de langue – discret, rassurez-vous, et je me suis resservi.

 

Hervé Lalau

 

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : cabardès, pennautier, vin, france | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

03 juillet 2014

Ce bon Rousseau

Nombreux sont les vignerons qui prônent un retour à la nature. Et militent par l'exemple de leur vin, avec plus ou moins de bonheur - mais les vignerons dits conventionnels non plus ne font pas tous de grands vins.

Certains de ces "naturistes", au sens philosophique, évoquent Steiner (qui ne s'est jamais intéressé au vin), d'autres Rousseau. 

Cette tendance s'accompagne souvent d'une certaine prise de distance avec la science. Il faut dire que Rousseau lui-même n'était pas tendre avec le monde scientifique de son époque. Voici ce qu'il en dit dans son Discours sur les sciences et les arts, en 1750:

"L'astronomie est née de la superstition ; l'éloquence de l'ambition, de la haine, de la flatterie, du mensonge ; la géométrie de l'avarice ; la physique d'une vaine curiosité ; toutes et la morale même, de l'orgueil humain."

Pourtant, en 1750, on ne parlait pas encore d'oenologie, ni de pesticides.

rousseau-discours.jpg

10:54 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, Pour rire, Suisse | Tags : vin, nature, rousseau, état de nature, philosophie, oenologie | Lien permanent | Commentaires (4) | | |