28 novembre 2014

Saumur-Champigny Domaine Legrand "Les Terrages"

Héritière d'une dynastie vigneronne dont les premières traces remontent au 17ème siècle, Clotilde Legrand a repris le domaine familial à Varrains. 15 hectares presque totalement voués au Cabernet Franc, et répartis entre 20 parcelles (sur 5 communes). Toujours aidée de ses parents, elle élabore plusieurs cuvées de Saumur-Champigny dont ces Terrages, qui arbore fièrement la reproduction d'une scène de chasse. IMG_5444.jpg

Faut-il le servir sur un gibier? Pas nécessairement. Avec ses tannins bien présents, mais souples, avec son nez de framboise et de griotte, avec sa fluidité qui évoque le velours des robes de genres dames, il conviendra aussi bien à la charcuterie qu'aux viandes rouges, à la volaille ou aux venaisons.

Vin joyeux mais assez robuste, il est l'archétype du Saumur-Champigny de plaisir concentré - mais qui voudrait se prendre la tête avec du vin, mis à part quelques dangereux psychopathes étiqueto-centrés?

Je préfère de loin le beau slogan de l'appellation: "moments partagés".

saulur-champigny,domaine legrand,loire,vin,vignoble

Le joli vignoble de Champignon sous le soleil d'automne (Photo (c) H. Lalau 2014)

Ce slogan, j'ai pu le mettre en pratique ces quelques derniers jours, en visitant le vignoble et en partageant un peu de la vie des vignerons de cette appellation pleine de cohésion; j'ai perdu ma partie de boules de fort (une spécialité angevine - et saumuroise), mais j'ai bu de jolis vins et me suis fait quelques copains. Merci à tous!

07:28 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : saulur-champigny, domaine legrand, loire, vin, vignoble | Lien permanent | Commentaires (1) | | |

23 septembre 2014

En direct des Domaines Piron, à Morgon

Ou plutôt, en léger différé, car ce communiqué m'est parvenu hier après-midi...

Aux Domaines Piron, cette année, ce sont plus de 70 hectares, principalement en Morgon et aussi Fleurie, Brouilly, Chénas et Moulin à Vent qui sont vendangés par pas moins de 100 coupeurs...

Quant à la jolie vigne de Régnié Croix Penet, ce sont ses co-propriétaires lyonnais qui l'ont vendangée dimanche. Pour ces derniers vendangeurs tous issus du monde de la gastronomie, le casse croûte traditionnel de lard chaud et de fromage de chèvre était une motivation indispensable (photo). 

Casse croûte vendanges Croix-Penet 2 - Copie.JPG

Après l'effort, le casse-croûte...(photo Vinconnexion)

Dominique Piron: "Après trois semaines de très beau temps, et seulement de rares accrocs de grêle au cours de l'été, la récolte est globalement très très belle. De la couleur, du fruit, une belle maturité et de la concentration, nos Crus 2014 vont ressembler aux 2009 mais en plus élégants avec un peu moins d'alcool. Les cuves rentrées ce week-end montrent en effet des degrés naturels entre 12 et 13 % alc., le rêve !" 

Vendanges du Régnié Croix-Penet 2 - Copie.jpg

 Dans les vignes de la Croix Penet, dont j'ai déjà eu l'occasion d'apprécier le vin (Photo (c) Paul Gay)

www.domaines-piron.fr 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Tags : piron, beaujolais, vin, vendanges | Lien permanent | Commentaires (0) | | |