20 octobre 2010

Le Mas Noir Collection Grand Cru «Moelleux»

Vous prenez un terroir de galets roulés, dans les Grès de Montpellier. Des vieux grenaches, du cinsault et 10% de muscat. Vous laissez passeriller sur souche ou sur fil pendant trois semaines, et vous récoltez fin septembre par tris successifs. Vous ne comptez pas votre peine. Et vous ne cherchez pas le rendement. Surtout, vous ne mutez pas, vous ne filtrez pas.

Et qu’est-ce que vous obtenez ? 10.500 bouteilles d’une sorte d’OVNI viticole. Au nez, c’est super mûr, confit, plein de fruits secs, d’abricot, de figue, de kumquat. Mais en bouche, la douceur s’équilibre de tannins bien présents, et cela reste du vin, presque élégant sous les vagues fruitées qui évoquent presque le porto.

Bref, c'est la Collection Grand Cru du Mas Noir, une bouteille dégustée voici quelques semaines chez IVV.

Comme c'était à l'aveugle, on a pas mal déliré sur l'origine et les cépages - on devinait bien que c'était sudiste. Mais pour le reste! Ça existe, des trucs pareils? Enfin, de guerre lasse, on a enlevé la chaussette noire de la bouteille, et on s'est tous regardés.

C'est pas tout les jours qu'on voit un OVNI. Alors en boire, vous pensez...

00:00 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : vin, vignoble, languedoc, ovni, dégustation, moelleux, mas noir | Lien permanent | Commentaires (15) | | | |