21 août 2014

Kate Moss donne le sein... à Dom Pérignon

Après Marie-Antoinette, et plus récemment, Claudia Schiffer, c'est au tour de Kate Moss de recevoir une coupe de Champagne à son nom. Ou plutôt, à son sein, puisque le verre a été moulé à la forme de son pare-choc gauche.

On le sait, la coupe n'est  pas le verre idéal pour apprécier des bons effervescents (le buvant est trop large, et la profondeur insuffisante pour les cordons de bulles). Mais c'est très secondaire dans ce genre d'opération de VIP-marketing. En l'occurrence, le mannequin britannique s'est associé avec Dom Pérignon - la coupe sera dévoilée à Londres pour la sortie de la cuvée P2-2008.

Soyons justes, ça aurait pu être pire. On aurait pu mouler le verre sur une poitrine siliconée. Ou pire encore, pour rester dans les Beautiful People, sur le testicule gauche de George Clooney.

34-Kate-Moss-Coupe-11-377x640.jpg

 

14:58 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, Pour rire | Tags : kate moss, vip, people, pipol, dom perignon, cpuipe, champagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

06 mai 2014

Un Dom Pérignon plutôt qu'un iPhone

Bernard Arnault (LVMH) est fier de diriger un groupe de luxe, car pour lui, le luxe ne se démode pas. A nos confrères américains de CNBC, il a posé cette question toute simple. "Dans 20 ans, pensez-vous que les gens utiliseront encore un iPhone ? Peut-être pas. Par contre, dans 20 ans, ils boiront toujours du Dom Pérignon !"

Deux remarques idiotes (c'est sans doute pour ça que je ne dirige pas un grand groupe de luxe):

Primo, Dom Pé et l'iPhone, ce n'est peut être pas la même utilisation. Ni le même cycle de vie du produit, ni la même obsolescence.

Secundo, j'ai un iPhone dans ma poche (et un iMac sur mon bureau), mais pas de Dom Pérignon dans ma cave. Il faudrait donc mieux définir le mot "ils" dans la phrase "ils boiront encore du Dom Pérignon". Quid de ceux qui n'ont boivent déjà plus, ou qui n'en ont jamais bu?

Et puis, même dans les boissons, tout va très vite. Il y a 20 ans, en Belgique, le Champagne n'avait quasiment aucun concurrent. Aujourd'hui, il a été détrôné par le Cava, en termes de volume s'entend. Lui reste bien sûr la couronne et le titre du mousseux le plus cher. 

21:26 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Champagne | Tags : dom pérignon, iphone | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |