29 juin 2014

Santenay, Pommard et Volnay touchés par la grêle

La Côte de Beaune, et en particulier les secteurs de Volnay, de Pommard et de Santenay, ont subi de gros orages de grêle hier samedi. Pour le président du syndicat des producteurs de Volnay Thiébault Huber (Domaine Huber-Verdereau), les pertes pourraient atteindre entre 40% et 80% de la récolte attendue selon les parcelles.

A noter que cette même zone avait déjà été grêlée au cours des étés 2013 et 2012.

Ce qui pose avec une certaine acuité la question de l'opportunité de la mise en place de système de protection, que ce soit des canons anti-grêle, ou bien des filets anti-grêle, comme on peut en trouver en Argentine, par exemple, dans certaines régions particulièrement exposées comme Lujan de Cuyo.

30 janvier 2013

L'Argentine, pays du vin

La nouvelle date un peu, mais je ne l'apprends qu'aujourd(hui, en lisant le site de L'OIV, dont la nouvelle présidente est argentine: le Sénat argentin organise des sessions de dégustation spour soutenir "la boisson nationale" (comprenez, "le vin").

argentine,politique,viticulture,vin,bebida nacional,boisson nationale

Le logo officiel de la "Bebida nacional"

"OIV -13/12/12- le Sénat argentin a ouvert le premier cycle de la dégustation. L'événement vise à diffuser la culture nationale du vin dans un moment où le Congrès est sur le point d'approuver le projet de loi qui accorde le statut de «Boisson Nationale» au vin.

Ce signe distinctif devrait figurer sur toutes les étiquettes. L'organisateur de cette initiative, le sénateur de la province de Mendoza, Adolfo Bermejo, était optimiste quant à l'adoption prochaine «sans modifications», assure-t-il, prévue pour mars 2013, du décret-loi sur le vin, qui a été signé il y a deux ans par le gouvernement argentin.

La Présidente de l'OIV, l’ingénieur chimiste Claudia Quini, a présenté de manière didactique dans le traditionnel Salon Bleu du Sénat, la dégustation des vins nationaux provenant des quatre provinces. Mme Quini, selon les participants, a réalisé « une excellente description » des saveurs, des arômes, des textures et des couleurs des différents vins dégustés. La dégustation s’est faite avec la participation des sénateurs, des journalistes, des intellectuels et autres personnalités politiques.

Chaque année, l’Argentine produit près de 1,5 millions de litres de vin sur une surface de 217.750 hectares de vignes répartis dans tout le pays. Le nombre d'établissements vinicoles est 1 340, selon les données de l'Institut National de vitiviniculture."

En France, apparemment, les parlementaires ont d'autres chats à fouetter... ou d'autres boissons nationales.

00:10 Écrit par Hervé Lalau dans Argentine | Tags : argentine, politique, viticulture, vin, bebida nacional, boisson nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |