09 janvier 2018

Château de Villemajou Corbières-Boutenac Grand Vin 2014

Le berceau viticole de la famille Bertrand est devenu aujourd’hui une des valeurs sûres de la maison Gérard Bertrand. Le fait d’avoir retiré de l’assemblage la parcelle de la Forge, qui fait l’objet d’une cuvée séparée, n’a absolument pas « déshabillé » le Grand Vin du château. Le domaine (130 ha) recèle notamment de très vieux carignans.

Cette cuvée fait aussi la part belle à la syrah, complétée par le grenache et le mourvèdre. Ce pack de choc délivre une belle poussée à la mêlée – du fruit noir (cassis), du poivre, et un boisé aussi noble que bien intégré. Les tannins suaves soulignent une texture élégante, car la belle carrure de ce rugbyman cache une grande souplesse. Essai transformé par Gérard Bertrand, juste au milieu des poteaux imaginaires de notre plaisir, avec une belle finale sur le thym et le grillé.


www.gerard-bertrand.com/fr/domaines/domaine-de-villemajou

08:09 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

04 janvier 2018

Salut les copeaux!

Dans le projet de nouveau cahier des charges de l'AOC Armagnac, actuellement au stade de la procédure d'opposition, on peut trouver le paragraphe suivant, ajouté au chapitre Finition: "L’infusion de copeaux de bois constitue une méthode traditionnelle : l’essence de bois utilisée est conforme à celle des logements inscrite au cahier des charges et, le cas échéant, l'infusion est stabilisée par adjonction d'eau-de-vie de même dénomination que l'eau-de-vie de destination".

On ne m'enlèvera pas de l'idée, pourtant, qu'il n'y a rien de traditionnel à ajouter des copeaux à des alcools déjà vieillis en fût, à moins bien sûr, qu'il ne s'agisse d'accélérer le processus, et partant, de faire passer des alcools jeunes pour plus vieux qu'ils ne le sont. Idem pour l'adjonction de caramel.

Cette mention me paraît donc des plus douteuses. Il me semblerait plus utile, pour la qualité du produit comme pour la protection du consommateur, d'exiger que les producteurs qui utilisent les copeaux et ou le caramel soient tenus de l'indiquer sur l'étiquette. 

Plus d'info ICI

 

13:36 Écrit par Hervé Lalau dans Sud-Ouest | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |