10 octobre 2017

2017 à Bourgueil

Le président du Syndicat de défense des vins de Bourgueil Philippe Boucard m'adresse ce communiqué sur les vendanges 2017 dans son appellation - une appellation chère à mon coeur, non seulement parce que j'aime le Cabernet Franc, mais aussi parce que j'y ai passé de très bon moments avec mes amis des 5 du Vin en 2012 - 5 ans déjà, et c'est comme si c'était hier!

"Les vendanges sont maintenant terminées dans le vignoble de Bourgueil et 2017 s'annonce comme un millésime très qualitatif,, proche des meilleurs millésimes de ces dernières années.. Après une terrible semaine de gel à la fin avril, où Bourgueil a failli perdre toute sa récolte,, le climat qui a suivi a été parfait !

Vincent Grégoire (Domaine des Geslet), souligne le très bel état sanitaire des raisins avec des beaux équilibres de tannins et d'acidité,, mais aussi de sucre pour des potentiels d'alcool pouvant aller jusqu'à 13,5 voire 14%%.. Vincent Delanoue (Domaine de la Noiraie)) et Jea -Marie Amirault (Cave coopérative Robert et Marcel) confirment la qualité du millésime, semblable à 2005, avec des rendements proches de 50 hl//ha.

Cependant, malgré ces bonnes nouvelles, une douzaine d'exploitation ont été une nouvelle fois frappées par les gelées fin avril. Jérôme Houx (Domaine du Vieux Moulin), vigneron à Restigné, se réjouit de ses très beaux raisins vendangés mais sans oublier la moitié de sa récolte perdue au printemps..

La qualité est donc au rendez-vous, la majorité des vignerons de Bourgueil vont pouvoir renouer avec des quantités dans la norme de l'Appellation, et tourner la page de la très faible, mais qualitative récolte 2016".

00:09 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

09 octobre 2017

Bord’eaux Inférieur

Lhumour na pas sa place sur les étiquettes de vins, quand il peut faire de l’ombre aux sacro-saintes appellations: un domaine viticole situé sur une île de la Gironde, le Domaine Léandre-Chevalier vient d’en faire l’expérience.

Ce domaine commercialise une cuvée « Monopole du Bord'eaux inférieur », vendue chez Monoprix. La référence au bord de l’eau et n’est pas fortuite, puisque le domaine est situé sur l’ile de Patiras, face à Blaye. Tout en bas des pentes…

Le jeu de mot était donc tentant. Mais pour le directeur du syndicat viticole des AOC Bordeaux et Bordeaux supérieur, Florian Reyne, "Même s'il y a un jeu de mots, on voit bien que l'utilisation de l'expression "Bord'eaux" est de nature à induire le consommateur en erreur. C'est un élément qui est constitutif d'un dénigrement de l'appellation".

L'INAO a donc fait appel à la répression des fraudes pour constater l'infraction et faire retirer les bouteilles.

Pendant ce temps-là, les rayons «vins de pays» peuvent accueillir des vins espagnols sans IG et des boissons désalcoolisées à base de vin en toute impunité.

IMG_1432.jpg

09:18 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |