11 août 2017

Le point sur la maturation en Beaujolais

Reçu d'Interbeaujolais, ce midi:

"La véraison suit son cours dans les vignes du Beaujolais. Avec en moyenne 15 jours d’avance sur 2016, la véraison 2017 semble être, en effet, plus proche des stades phénologiques retrouvés lors des millésime précoces, tels que 2007, 2009, 2011 et 2015.

Globalement, la météo ensoleillée et le temps sec depuis le printemps ont participé au développement du vignoble dans un cadre sanitaire remarquable. Peu de traitements cette année.  La contrainte hydrique due au manque de pluie, sera tout de même un facteur limitant de la quantité dans de nombreux secteurs. Si on ajoute à cela les impacts de la grêle dans le nord du beaujolais, on s’achemine globalement en Beaujolais vers une récolte de quantité moyenne.

Juillet très sec, nous a laissé des baies plutôt petites, ce qui nous laisse espérer une belle concentration des jus et des matière phénoliques.

Nos réseaux maturation sont sur le pont depuis le 3 août pour le Gamay et le 10 août pour le Chardonnay. 180 parcelles sont prélevées et analysées deux fois par semaine, ce qui permettra de fixer dans quelques jours, un ban indicatif des vendanges et d’affiner des tendances plus précises concernant qualité et quantité de ce millésime 2017.

On s’achemine en tous cas, vers un début des vendanges pour la fin août."

12:36 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

11 juillet 2017

Le Nord du Beaujolais grêlé

Reçu de Mélina Condy (Interbeaujolais), ce communiqué relativement alarmant:

"Un violent épisode de grêle a traversé le nord du vignoble du Beaujolais hier peu avant 17h.

De Beaujeu jusqu’à Moulin-à-Vent, le couloir est à peu près identique à celui de 2016. La surface concernée est importante mais à des degrés très divers selon les zones: le nord de Lantignié, Régnié (dans une moindre mesure), Morgon (Les Charmes et Corcelette principalement), Chiroubles (Grille Midi surtout). Fleurie (Le bourg, Les 4 vents, Champagne… ) semble être l’appellation la plus impactée. Chénas et Moulin-à-vent sont également très touchés.

Les grêlons n’étaient pas gros (résultat certainement de la mise en route des diffuseurs), mais associés à de mini-tornades de vent, ils ont provoqué un véritable « sablage » de certaines vignes.

Les prochains jours devraient permettre de faire un bilan plus précis de la surface de vignes concernée et du degré d’impact sur la récolte à venir".

 

13:00 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |