26 avril 2013

Pas aimé (Banfi Centine Rosé 2012)

Voici quelques lignes extraites du site de Castello Banfi à propos de son rosé Centine 2012:

WINEMAKER’S NOTES

A Banfi Rosé. Complex and full bodied. Very aromatic. The fresh, crisp character of this rosé is preserved by the innovative Screw Cap closure.

Et en contrepoint, voici les miennes, de notes:

Fraise tagada, vulgaire. Bouche végétale, manque de maturité. Alcooleux en finale. 11/20

photo.JPG

La morale de l'histoire?

Tous les goûts sont dans la nature, et c'est très bien.

La morale de cette morale?

Il ne faut pas demander à un producteur de juger son vin. C'est comme si moi je vous parlais de ce que j'écris.

Remarquez, je pourrais faire pire: je pourrais vous parler du mariage pour tous, de la manif pour tous, des homophobes, des cathophobes, de toutes sortes de choses qui n'ont pas leur place ici...

 

 

 

11:41 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

The little fête

Un peu de poésie, si vous le voulez bien, ce matin...

I take a bottle of wine and I go drink it
Among the flowers, we are always three
Counting my shadow and my friend
The shimmering moon.

Happily the moon knows nothing of drinking
And my shadow is never thirsty, when I sing
The moon listens to me in silence
When I dance, my shadow dances too.

After all festivities the guests must depart
This sadness I do not know
When I go home, the moon goes with me
And my shadow follows me.

Ce texte est extrait d'un disque de Vangelis, China, sorti en 1978.

Le texte non plus n'est pas d'hier. Il est signé Li Bai, un poète chinois du la Dynastie Tang, ce qui ne nous rajeunit pas, mais me confirme dans l'idée que la beauté transcende les âges...

Le morceau n'est pas long, le poème non plus, mais il est empreint d'une désarmante simplicité qui me fait vous le recommander. Et comme vous avez pu le lire, il parle du vin. Avec modération.

Pour le son, c'est ICI

Vangelis_China.jpg

Si vous aimez, essayez aussi Ying & Yang, The Long March et Chung Kuo.

00:33 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |