10 mai 2013

Honneur à Jacques Dupont... mais qu'il ne vous dégoute pas des autres!

Très belle défense et illustration de la culture du vin par Jacques Dupont (Le Point), ce soir sur RTL.

Au micro de Bernard Poirette, qui ne cachait pas sa jubilation, Dupont a su faire passer sa passion - la nôtre - pour le noble breuvage. Il a su faire la part du vin et celle de l'alcool, la part de la culture et celle de la boisson, la part du lobby hygiéniste et celle du politique. Et qui plus est, à une heure de grande écoute. De quoi faire rager plus d'un laboratoire pharmaceutique; de quoi rajeunir M. Cahuzac, M. Got, M. Evin.

C'était intelligent, c'était fin comme un grand Bourgogne, plein d'esprit, plein de verve. Tous ces arguments, j'aurais pu les reprendre à mon compte.

Que ça faisait du bien d'entendre quelqu'un qui vous prend pour un buveur responsable, quelqu'un qui ne vous vend pas de soupe ni de came, et qui ne vous infantilise pas!

Dupont venait notamment présenter son dernier livre: "Invignez-vous", chez Grasset. 140 pages touffues où il paraît qu'on trouve de quoi étancher sa soif de culture viticole.

41m5Pntrh8L._.jpg

A lire d'urgence, de toute évidence!

J'ai moins aimé, en toute fin d'interview, son petit couplet sur le journaliste intègre, qui ne participe pas aux voyages ni aux déjeuners de presse. Tant mieux pour lui si Le Point est d'accord d'investir dans la maison Dupont. Tant mieux pour lui si le Point lui paie tous ses frais, sans rien demander aux interprofessions ni aux châteaux, et sans se rembourser sur la publicité. Même pas au travers de son "Spécial Vins". Indépendance totale et superbe. C'est comme ça que ça devrait se passer partout.

Mais nous sommes pas mal d'autres scribouillards à vivre (plutôt mal) en tant qu'indépendants; et nous, les besogneux de la plume, bouffons au ratelier qu'on veut bien nous laisser. Pourtant, ça ne fait de nous ni des charognards, ni des mercenaires, même pas des obligés; nous savons, pour la plupart, quelle est la main qui nous nourrit vraiment: celle du lecteur, celle du consommateur, et c'est à lui que nous devons nos jugements, notre vérité, l'information que nous recueillons au fil de nos voyages ou de nos déjeuners.

Marre qu'on nous fasse passer pour ce que nous ne sommes pas! Chroniqueurs honnêtes de tous pays, indignons-nous!

invignez-vous, jacques dupont, le point, vin, évin

 

19:09 Écrit par Hervé Lalau dans France, Vins de tous pays | Tags : invignez-vous, jacques dupont, le point, vin, évin | Lien permanent | Commentaires (20) | | | |

08 mai 2013

Les 5 du Vin... d'honneur

A tous, blogueurs, lecteurs et statisticiens présents et à venir,

En ce jour de fête de la Victoire, je suis heureux d'annoncer que le blog coopératif auquel je participe, Les 5 du Vin, a été désigné hier comme blog n°1 au classement eBuzzing (ex-Wikio) pour le mois de mai, catégorie vin.

cropped-les5duvin.jpg

Voila donc une formule qui plaît, apparemment - et je note que le deuxième n'est autre que le blog de Jacques Berthomeau, ancien membre (et co-fondateur) des 5 du Vin.

Plus encore que de ce classement, à titre personnel, c'est de la qualité des interventions et des commentaires dont je suis le plus fier.

Permettez-moi de féliciter au passage mes quatre complices David Cobbold (Mr Monday), Jim Budd (Mr Tuesday), Michel Smith (M. Jeudi) et Marc Vanhellemont (M. Vendredi) ainsi que tous les invités des 5 (au premier rang desquels Agnieszka Kumor, Franco Ziliani, Lincoln Siliakus et Alexandre Truffer).

Maintenant, que les choses soient bien claires; nous ne tenons pas ce blog avec en ligne de mire un quelconque classement.

Nous le tenons parce que ça nous plaît. Parce que c'est une forme d'expression qui nous permet d'avoir une vraie relation avec nos lecteurs.

Ca prend du temps, pas mal de temps, et ça ne rapporte rien.

Mais le plus motivant, ce sont sans doute les conversations qui s'instaurent via les commentaires. Dialoguer avec des gens comme Barruol, Baudouin, Charlier, Deiss, Mauss, Perrin, Pousson, Truc, etc... c'est vivifiant, et c'est bon pour le moral...

 

05:38 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |