16 février 2008

Réchauffement climatique (2): le Dr Smart souffle le chaud... et le froid

Toujours au Congrès de Barcelone, le Docteur Richard Smart (alias The Flying Wine Doctor) souligne que les pays de l'Hémisphère Sud devraient sortir gagnants du réchauffement climatique en termes de production, "parce ce qu'ils possèdent de grandes étendues de territoires aux températures plus fraîches non encore mises en valeur". San sparler de grandes masses d'eau alentour, qui régulent les écarts de température.

Par contre, Smart se pose des questions quant à Bordeaux: "leurs meilleurs millésimes sont sans doute derrière eux". Mais aussi quant à l'Australie, son pays d'origine, "dont la surface cultivable devrait se réduire d'ici à 2050".

On attend avec impatience l'avis de Michel Rolland sur la question - le flying wine maker français parie-t-il plutôt sur son Bordeaux natal ou sur l'Argentine, par exemple?

 richardsmart

Richard Smart 

10:54 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15 février 2008

Réchauffement climatique: l'avis des experts

350 personnalités du vin, producteurs, eonologues, fournisseurs et journalistes sont présents à Barcelone au deuxième Congrès International sur le changement climatique et le vin, organisé par Pancho Campo.

 adimage.php

 

En ouverture des travaux, qui dureront deux jours, le Français Bernard Seguin, directeur de recherche à l'Institut national de recherche agronomique d'Avignon, a confirmé la réalité du réchauffement. Il en a aussi dessiné les contours: "Si la température augmente de 2 à 3 degrés, nous pourrions faire en sorte que le Bordeaux reste le Bordeaux, le Rioja le Rioja, le Bourgogne le Bourgogne. Mais si elle augmente de 5 à 6 degrés, il faudra faire face à de grands problèmes et les changements seront très rudes".

15:39 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |