26 février 2008

Ringard, le Cognac?

On dit que nul n'est prophète en son pays: c'est le cas, manifestement, du Cognac en France: en 2007, sur 158 millions de bouteilles expédiées, seules 5% ont été consommées en France. Ses ventes dans l'Hexagone ont même baissé de 23% l'an dernier.

Heureusement, il y a l'Amérique (les rappeurs noirs en raffolent) et l'Asie. 

Il est surprenant de constater que des gens de culture si diverses ont pu adopter un produit qui, dans son pays de production, fait figure de produit de niche. Les chiffres sont là: toute la production de Cognac n'atteint pas la consommation française de whisky.

Cognac ringard en France, Cognac tendance aux States! Comme le produit n'est pas en cause (il est virtuellement immuable, de par son procédé de fabrication), on ne peut retenir qu'une seule explication: la force du marketing. 

Ce n'est pas exactement ce que l'on peut souhaiter demain pour le vin. Ne dites jamais jamais - avec le développement des grandes marques transnationales  (même en France, pays des terroirs), ce sera certainement notre lot dans quelques décennies. 

  

 

 

06:58 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

20 février 2008

Roussillon Les Aspres

Je reçois ce matin un communiqué du Centre d'information des Vins du Roussillon, où sont détaillés les différents crus du cette superbe région. Un paragraphe a particulièrement attiré mon attention: celui sur les Aspres, dénomination forcément un peu moins connue car assez récente.

Le Côtes du Roussillon Les Aspres, dernier né des Crus Roussillonnais (rouge uniquement), est le fier représentant de ce terroir argilo-siliceux à argilo-graveleux qui donne des vins puissants mais toujours d’une incomparable finesse.
Tels tous les crus Roussillonais, son rendement moyen est très petit et avoisine les 33 hl/ha.
D’une incroyable diversité, les Aspres, point de passage entre Vallespir, contreforts du Conflent et terrasses du Riberal, s’étendent des rives caillouteuses du Tech, vers Banyuls-dels-Aspres, jusqu’aux sommets touffus des environs du Prieuré de Serrabona, en passant par Thuir, capitale de ce terroir que domine la silhouette du Canigou.
Cette terre dont la beauté souvent sauvage est restée totalement intacte, demeure riche en vestiges de la puissance de l’Ordre des Templiers.
Ancienne cité médiévale fortifiée, Thuir est le centre viticole et économique de l'Aspre qui, avec ses deux musées cultive une vocation d'animation et de préservation du patrimoine naturel ou culturel.

Si tout ça ne vous donne pas envie de partir, ou au moins de sortir votre tire-bouchon...

 Roussillon

 

Plus d'info:  vins.roussillon@skynet.be

11:17 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |