18 février 2008

Réchauffement climatique (3)

Aux quelque 300 congressistes du Congrès de Barcelone, Michel Rolland et Jacques Lurton ont proposé une dégustation commentée de vins affectés par les changements climatiques, nous rapporte notre ami Jordi Melendo. Parce que la preuve est dans le verre!

De la part de Pancho Campo, de l'Academia del Vino, le choix de ces deux personnalités de l'oenologie était on ne peut plus judicieux, puisque Rolland conseille des caves dans pas moins de 13 pays; il possède également des domaines à lui en France, en Argentine et en Italie, notamment.

Quant à Jacques Lurton, cinquième génération d'une des familles les plus renommées du vignoble bordelais, il  appartient au groupe très fermé des "flying winemakers" vraiment internationaux. Il est producteur au Chili, en Argentine, en Australie, en Uruguay, en Espagne (Toro et Rueda) et à Bordeaux.

 

Jordi Melendo 

Pancho Campo_Michel Rolland_ Jacques Lurton
Pancho Campo, Michel Rolland & Jacques Lurton

06:55 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

16 février 2008

Réchauffement climatique (2): le Dr Smart souffle le chaud... et le froid

Toujours au Congrès de Barcelone, le Docteur Richard Smart (alias The Flying Wine Doctor) souligne que les pays de l'Hémisphère Sud devraient sortir gagnants du réchauffement climatique en termes de production, "parce ce qu'ils possèdent de grandes étendues de territoires aux températures plus fraîches non encore mises en valeur". San sparler de grandes masses d'eau alentour, qui régulent les écarts de température.

Par contre, Smart se pose des questions quant à Bordeaux: "leurs meilleurs millésimes sont sans doute derrière eux". Mais aussi quant à l'Australie, son pays d'origine, "dont la surface cultivable devrait se réduire d'ici à 2050".

On attend avec impatience l'avis de Michel Rolland sur la question - le flying wine maker français parie-t-il plutôt sur son Bordeaux natal ou sur l'Argentine, par exemple?

 richardsmart

Richard Smart 

10:54 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |