30 décembre 2008

Les Chinois aiment les grands Crus... et ne regardent pas au prix

Les producteurs français de Grands Crus peuvent remercier la Chine. Et en particulier un passager chinois en transit pour Pékin, qui a acheté dans une boutique de Charles de Gaulle pour 46.423 euros de grands vins. Notamment: une bouteille de La Tâche 1991, un Latour 1976 et un Lafite Rothschild 1947.

Le précédent record (23.300 euros "seulement"), qui datait de mars 2007, était également détenu par un Chinois.

20:09 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Au menu de l'ami Frank

J'ai demandé à mon ami Frank Van den Bogaert, grand dénicheur de bons vins s'il en est, ceux qu'il avait ouvert pour Noël. Voici sa réponse - bien alléchante, ma foi.

 

Frank

Frank Van den Bogaert en pleine méditation: "Qu'est-ce que j'ouvre ce soir?"


"On a démarré avec un Magnum de Champagne Blanc de Noirs de chez Gonet-Médeville (Xavier Gonet est de la région, Julie Médeville est l'héritière, entre-autres, de Château Gilette. Après Yquem, le plus passionnant des Sauternes, pour moi).
Quant au Champagne, c'est un domaine à suivre… d’ici 5 ans, Gonet-Médeville fera partie du top 10 de la région.
Comme c'est un champagne de beaucoup de caractère, on n’a pas servi des choses trop compliquées, seulement du saumon mariné…

Puis on a enchaîné avec une quiche "maison" servie avec une salade et un Magnum de Bourgogne Blanc Côtes d’Auxerre Cuvée Corps de Garde 2002 de chez Goisot…
Très belle évolution, le vin est à point, belle minéralité, du gras, complexe… pas mal du tout pour un Bourgogne "générique" !

A suivi une magnifique dinde fourrée (haché de porc, abricots secs, châtaignes, jambon de Parme en dés et pistaches, je ne vous dis que ça...); et là, pour ce plat «rustique», on a choisi des vins dans la même lignée, à savoir: un magnum de Minervois-La Livinière Cuvée Le Viala 1998 de chez Gérard Bertrand (formidable,quelle finesse!) et un magnum de Cahors Clos Triguedina Cuvée Prince Probus 1998 de chez Baldès (quelle jeunesse encore, très bel équilibre et encore des années devant soi!).


Pour les fromages (Reblochon et Brie de Meaux au lait cru), on a de nouveau opté pour des bulles, à savoir un Crémant de Bourgogne de chez Boillot "Cuvée très Spéciale" millésime 2003, Blanc de Noirs (taché, bien sûr, vu le millésime !!). Il s'agit d'un assemblage de differents Villages de la Côte d’Or. Le mariage étaity une superbe expérience.

Petite douceur pour suivre, un Rivesaltes 1973… plein de jeunesse !


Ouf !! Quelle fête, de nouveau !!"

09:17 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Tags : vin, noel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |