23 mars 2014

Le nez humain serait beaucoup plus sensible que prévu

Une étude de l'Université Rockfeller de New York, sous la direction d'Andreas Keller, révèle que le nez de l'homme (et de la femme) pourraient distinguer, non pas 10000 odeurs, comme on le croyait jusqu'ici, mais 1000 milliards.
 
Cette étude pourrait aussi remettre en cause la distinction traditionnelle entre les 4 grandes sensations olfactives (florale, brûlée, animale et acide).

Pour rappel, l'être humain possède 350 récepteurs spécifiques pour l'odorat, remplacés à peu près tous les mois.

Ce système apparaît au moins aussi performant que l'oeil ou l'oreille.

Ce que l'étude ne précise pas, c'est la grande variabilité des performances selon les sujets. Mais ça, il suffit de se rendre dans une salle dégustation de vin pour le constater: certains identifient les bretts, le TCA, des déviations ou des arômes divers, d'autres pas.

Ensuite, entre en jeu un autre paramètre: la mémoire olfactive et la capacité de faire appel à un "vocabulaire d'odeurs". A ce jeu, même des handicapés du tarin peuvent parfois faire jeu égal avec des cochons truffiers.

00:22 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

20 mars 2014

Le bonheur, ça devrait être obligatoire!

Voila, ça y est, c'est le 20 mars. La Journée Mondiale du Bonheur. Ce n'est pas moi qui décide, ni vous; c'est l'ONU.

Alors pas de discussions, aujourd'hui, vous êtes heureux.

Votre mari vous bat? Vous êtes heureuse.

Votre femme vous quitte? Vous êtes heureux.

Votre fille fait le trottoir? Vous êtes heureux.

Votre fils a le SIDA? Vous êtes heureux.

Votre mère a le cancer? Vous êtes heureux

Votre pays est en guerre? Vous êtes heureux.

Bon, et qu'est ce qu'on boit pour fêter ça?

Je propose une bouteille de Bonne Nouvelle, de l'UCCOAR.Vous pouvez choisir la couleur.

3BouteillesAcceuil.png

D'abord, c'est désalcoolisé. Ce n'est donc pas du vrai vin. Les prohibitionnistes apprécieront.

Mais surtout, le grand avantage, c'est qu'après avoir bu ça, n'importe quel vin est un vrai bonheur.

Contre-publicité gratuite. Je n'aime ni le produit, ni le concept, et un des bonheurs rares de ce blog, c'est de pouvoir le dire. Après ça, vous faites de que vous voulez, c'est votre vie, votre bonheur...

00:15 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |