12 mai 2009

Rosé: l'avis de Michel Smith

Journaliste indépendant, Michel Smith (bien connu des lecteurs de Cuisine et Vins de France, notamment), est un grand spécialiste des vins du Sud de la France. Il réagit à la polémique qui entoure le rosé de coupage, polémique dont j'ai moi-même rendu compte à plusieurs reprises sur ce blog, et qui m'a valu récemment quelques commentaires acerbes. En vous informant du fait qu'il n'y a pas d'unanimité sur la question, et que cette pluralité d'avis ont le droit de s'exprimer, je risquerais, me dit un contradicteur wikipediaphile, de déstabiliser "l'édifice fragile patiemment construit au fil de l'histoire"...

Il n'en fallait pas plus pour que Michel Smith ne monte au créneau:

"Ils me font bien rire avec leur baratin, leur "édifice fragile patiemment construit au fil de l'histoire". Dans bon nombre d'appellations et pendant longtemps, faire du rosé fut considéré comme mettre un pied dans la production "bas de gamme" du vin. Bref, ce n'était pas digne d'un vigneron. Il a fallu l'obstination de quelques journalistes défenseurs du rosé, de quelques vignerons aussi, pour que l'on s'aperçoive que le rosé pouvait être bon, qu'il était finalement "tendance" et surtout, que ça pouvait rapporter du fric.


Smith

Michel Smith


L'histoire du rosé remonte à la nuit des temps, et elle a même eu ses heures de gloire avec le Clairet/Claret que l'on vinifie toujours à Bordeaux.

Le rosé n'appartient à personne. Il n'a pas de règles autres que sa qualité intrinsèque : quelque soit sa couleur, quelque soit sa technique, quelque soit son prix, la seule importance est qu'il soit bon et que le vigneron puisse le vendre.

Non mais, ils commencent à me faire monter le poivre dans les naseaux, ces espèces de faux puristes du rosé détenteurs de la vérité oenologique !"

Michel Smith

11:26 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

11 mai 2009

Fiable, Wikipedia?

Chers Amis du vin et de la presse, chers confrères blogueurs,

Je viens de tomber sur un article Wikipedia concernant les rosés, dont une partie vient très opportunément d'être mise en ligne par un dénommé "Projet Vigne et Vin", au moment ou la controverse sur le projet d'autorisation des rosés de coupage par Bruxelles fait rage.  Vous pouvez le lire sur: http://fr.wikipedia.org/wiki/Vin_rose

Je constate que cet article est biaisé, et plus particulièrement la partie "controverse autour des mélanges de rouge et de blanc".

D'une part, il ne précise pas que le projet bruxellois ne concerne que les vins sans indication de provenance, et que même s'il est appliqué, les vins AOC comme les Côtes de Provence pourront continuer à interdire le coupage.

D'autre part, l'article ne cite que les défenseurs du rosé dit de tradition (macération), pas les partisans du projet européen favorable au coupage (AGEV, Federacion espanola del Vino), ni même les prises de position équilibrées d'Alain Lamassoure, ancien ministre français, aujourd'hui député européen.

J'ai voulu introduire quelques modifications sur la page Wikipedia, afin d'apporter un élément d'objectivité. Elles  ont été immédiatement supprimées. Mon alerte "article manquant d'objectivité" également.

Par ailleurs, il y a des oublis gênants: on ne mentionne pas, par exemple, que le décret des l'AOC Côtes de Provence permet d'utiliser des raisins blancs pour élaborer du rosé:  c'est écrit noir sur blanc aux titres V et IX du décret 2009-356, signé Michel Barnier. Pourtant, le procédé d'élaboration du "vrai rosé" (pour reprendre les mots du texte), tel qu'il est détaillé dans l'article, ne parle que de macération de raisins rouges;  c'est un peu "faites ce que je dis, pas ce que je fais".

Enfin, la justification que donne l'article du "Projet vigne & vin" de l'exception Champagne ne tient pas la route: s'il suffisait d'une prise de mousse pour changer les données du problème, pourquoi le Champagne peut-il couper ses rosés, et pas le Crémant d'Alsace? La seule justification est économique, on le sait, alors pourquoi nous dorer la pilule?

Bref, cet article n'est que la vision franco-provençale du rosé, certes respectable, mais univoque. Où est le prétendu élément participatif de Wikipedia?

Au-delà de la problématique du rosé, c'est le procédé qu'il me semble urgent de dénoncer dans vos articles, blogs, ou revues de presse: au travers d'un "Projet Vigne et Vin" anonyme, Wikipedia  est employé comme un outil de communication par un groupement d'intérêt, qui fait passer ses convictions pour une vérité révélée.

Je respecte au plus au point le droit de nos amis Provençaux de s'exprimer, je peux même adhérer jusqu'à un certain point à leur campagne en faveur de la qualité,  mais quid du droit d'informer?

Bon nombre d'internautes seront dupes - et Wikipedia est souvent pour eux, à tort ou à raison, une source qu'ils pensent fiable. Il convient de les alerter.

Merci d'avance de votre aide. Je souligne que je n'ai aucun intérêt personnel à défendre dans cette affaire, juste le souci du droit des gens à une information pluraliste.


Hervé LALAU

06:40 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |