13 mai 2014

Le quiz de la semaine: la réponse... et quelques détails

Le "vin à la française" désignait jadis le vin chaud aux épices, alias Glühwein, alias Mulled Wine, dont l'origine remonte (au moins) aux Romains. On l'appelle aussi vin médical, car il est censé avoir des vertus reconstituantes.

Au Moyen-Age, Montpellier est un des centres les plus importants pour sa fabrication: on u trouve une faculté de médecine au renom international, et un port par lequel arrivent des épices orientales, et notamment le clou de girofle, qui donne son nom au Garhiofilatum, macération d'épices dans un vin blanc doux.

La recette, miraculeusement sauvegardée, est toujours utilisée au Château d'Exindre, à Villeneuve les Maguelonne.

Plus d'info ICI

Vin_chaud_2.jpg

 

00:32 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

04 mai 2014

Bordeaux 2013: la note et le commentaire

J'ai déjà consacré un billet ici il y a quelques mois au sujet de la difficulté qu'il y a à donner des notes aux vins; à s'accorder sur leur signification; je me suis même demandé si c'était utile. 

J'y reviens aujourd'hui à propos d'une note attribuée chez Decanter à un Saint Emilion Grand Cru, le Château Vieux Lartigue 2013.

L'auteur n'est pas en cause - c'est James Lawther, un excellent confrère; je ne mets pas en doute non plus son commentaire.

Le voici, en v.o.: "Light, simple and fruity. Touch of green. Early drinking." (ce qui décrit assez bien mon impression générale des Bordeaux 2013, d'ailleurs).

Ce qui m'étonne, c'est plutôt la note en regard de ce commentaire: 15/20.

Pour moi, 15/20, c'est une excellente note - seulement 5 points en dessous de la perfection (qui n'est pas de ce monde). Je ne la donne qu'à des vins de grande qualité, expressifs, plaisants, complexes, etc. Bref, tout le contraire de la description de James.

Mais je vois aussi que ramenée sur 100 (l'échelle de 100 étant plus familière aux Anglo-Saxons), ce 15/20 correspond à une note de 83. Curieusement, cette note paraît plus en phase avec le commentaire. En clair, personne ne va se précipiter pour acheter un vin qui n'a que 83/100. C'est psychologique: il lui manque 17 points pour atteindre la perfection dont je parlais tout à l'heure.

Alors que le propriétaire d'un vin coté 15/20 dans les dégustations d'In Vino Veritas, par exemple, peut déjà penser à établir des quotas de ventes par pays ou par client!

00:03 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |