25 octobre 2009

Small is beautiful...

Un article de mon collègue David Furer sur la naissance de la plus petite Appellation américaine, Happy Canyon (225 ha) relance une vieille polémique: quelle est la plus petite appellation au monde?

Il semble bien qu'il s'agisse de La Grande Rue, en Bourgogne; celle-ci n'a de "grand" que le nom, puisqu'elle ne mesure que 1,65 ha (dont un hectare seulement de vigne en production). Sa dauphine serait La Romanée Conti, avec 1,8 ha, dont un hectare également en production.

La troisième serait Château Grillet (4 ha dont 2,5 en production), et qui présente la particularité d'être un monopole inclus dans l'AOC Condrieu.

Mais je peux me tromper, alors corrigez moi si vous avez d'autres infos....

09:20 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

24 octobre 2009

Solid références

Encore quelques lignes à propos de la gamme Sol-ID, présentée en avant première sur Megavino...

Vous prenez un sommelier inspiré, doublé d’une excellente plume; un gros brin de fantaisie, mais pas de concessions. La dent dure, parfois, mais le coeur pur, toujours. Pas besoin de le pousser beaucoup pour qu’il vous parle de ses coups de coeur. Et si on en faisait une gamme, un concept? Comment l’appellerait-on? Sol-ID. Sol, comme solide, comme solaire, aussi. ID, comme idées, comme idéal.
Ah, j’oubliais, l’inspiré, le gros brun de fantaisie, c’est Boschman. Eric de son prénom. Chroniqueur télé, radio, presse écrite, auteur de livres culinaires et vineux, touche-à-tout de génie, tant qu’il y a du bon vin à l’horizon. Chérie, et si passait nos vacances au Boschwana?

 

Boschman

Solid taster

 

Vous voulez un exemple avant de vous lancer? Hommes de peu de foi... Voici donc le Solid La Vista 2008 (un Côtes du Roussillon rouge), commenté ici par l'ami Marc Vanhellemont


Ce rouge n’est pas noir, il est lumineux, aux reflets cramoisis, à l’éclat enjôleur, on est fichu ! Le respirer nous le fait aimé, tout de go, sans limite, riche qu’il est de fruits, de fleurs et d’épices, de bonne humeur, d’espièglerie et de gourmandise. Alors portons-le à la bouche comme dirait un personnage d’Alexandre Dumas. Et jouissons de ses tanins de satin, de sa chair de cerise, de son thym citronné, de son parfum enivrant, de son évidence, de sa simplicité, où donner sans rien demander s’inscrit comme un refrain plein d’entrain.

Vin de cuve pour le plaisir immédiat du fruit, issu des cépages Carignan, Syrah et Grenache, âgés de 40 ans. À la mise une légère filtration sur terre lui ôte ce qui pourrait se voir à l’œil et heurter quelque esprit chagrin.

Les vins sont solidement disponibles chez Bleuzé Wines, 62 Omer De Vidtslaan, B-1760 Roosdaal

09:03 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Tags : vin, plaisir | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |