15 juin 2010

Il y a-t-il trop de concours de vins?

Il y a-t-il trop de Concours de vins? C'est en tout cas la crainte de Vinofed, qui regroupe 10 concours internationaux, à savoir les Vinalies Internationales, Vino Ljubljana, Mundus Vini, Vinandino, Premios Zarcillo, le Concours Bacchus, le Mondial du Pinot Noir, le Mondial du Merlot, Vinagora et les Sélections Mondiales des Vins Canada.

177_b.da_ros

Béatrice Da Ros

Lors du dîner de clôture de ce dernier concours, Béatrice Da Ros, directrice générale de l'Union des Oenologues de France, mais aussi présidente de Vinofed, a exprimé cette crainte:

"L’univers des vins et spiritueux connaît une forte inflation du nombre de concours organisés dans le monde et ce depuis une quinzaine d’années.
Sous le couvert de faire la promotion des vins, beaucoup d’entreprises se sont lancées dans ce créneau: on a relevé 590 concours de vins dans le monde. Bientôt, il y en aura deux par jour! Cela a-t-il encore un sens pour le consommateur? Et pour le producteur, qui nous fait confiance en engageant ses vins et pour qui l’essentiel est d’avoir une médaille qu’il affichera, prouvant qu’il a été distingué (...).

Notre objectif, en étroite relation avec l’Organisation Internationale de la vigne et du vin et l’Union Internationale des Œnologues, est de veiller à ce que la crédibilité des concours soit inattaquable, tant sur les vins présentés aux dégustateurs dans des conditions optimales, que sur les récompenses distribuées qui doivent être justifiées, et sur les jugements rendus, sans artifice ni arrangement.

Le devoir de Vinofed est de centrer nos actions pour une meilleure reconnaissance des produits lauréats issus de terroirs, dans le respect des règles d’élaboration. Tous les vins dégustés ici et là, et récompensés dans nos concours, sont la vitrine des grandes aires de production mondiale. Je reste persuadée qu’en préservant l’intégrité de nos concours et même en appelant quasi au boycott des concours «commerciaux», nous encouragerons également les vignerons à faire toujours mieux. Au nom de la valorisation de la diversité des expressions sensorielles de tous les vignobles, nous apporterons à nos concours toujours plus de magie dans les surprenantes découvertes de vins qui y sont faites."

Plus d'info: http://www.vinofed.com

haut

07:04 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07 juin 2010

Sélections Mondiales Canada: le Palmarès

Les Sélections Mondiales de Québec, auxquelles j'ai eu le plaisir de participer, ont rendu leur verdict. Sur les quelques 1.880 vins dégustés, quatre seulement ont obtenu la Grande Médaille d'Or, à savoir: le Castillo Perelada 5 Fincas 2006 (DO Empordà, Espagne), Le Prieuré 2008 du Château Ksara (Bekaa, Liban), le Paisaje de Barrancas 2007, de la Finca Flichman (Mendoza, Argentine) et le Tannat Viejo H. Stagnari 2007 (Salto, Uruguay).

logoSMVbd

Les médailles d'Or sont beaucoup plus nombreuses, impossible de les citer toutes, mais dans la liste, une mention spéciale, et toute personnelle, à trois vins qui m'ont particulièrement impressionné: l'Alsace Grand Cru Schoenenbourg Riesling 2007 de Dopff Au Moulin, le Château Vari 2008 des vignobles Jestin (Monbazillac) et les Côtes de Grevenmacher 2008 de Bernard Massard (Luxembourg).

Je quitte ce concours à regret, parce qu'il est exceptionnellement convivial, à l'image des  Québécois. Mais je pars avec le sens du devoir accompli. J'ai bu, j'ai vu, et c'est le vin qui a vaincu.

Un mot tout particulier pour mes 5 compagnons du jury 7: Jocelyn Tremblay, un président comme on n'en fait plus, un Grand Monsieur qui allie discrétion et  une grande capacité d'écoute; Eli Maamari, le très compétent oenologue libanais de Château Ksara, déjà cité; Julie Montreuil, jeune et jolie sommelière québécoise dont le réel talent d'analyse des vins n'a d'égal que la modestie et la bonne humeur, et que j'embrasse au passage; Olivier Balaresque, un courtier bordelais à la fois précis et très ouvert d'esprit; et last but not least, Federico Castellucci, le directeur de l'OIV, qui m'a surpris par sa justesse de palais, mais aussi par sa grande humilité face aux vins.

Bref, se frotter à ce genre de "pointures", partager leur expérience, intégrer un peu de leur vécu de dégustateur, voila qui est des plus formateur. Quel plaisir aussi que de communier dans la même passion du vin, avec des gens qui laissent leur chance aux vins, et voient dans le verre plus qu'un numéro. Oui vraiment, une belle leçon.

Le palmarès complet sera disponible très bientôt sur le site www.smvcanada.ca

 

05:53 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |