16 septembre 2010

Quiz du vin

Les applications de vin se multiplient sur l'Iphone. Malgré les avertissements des puritains d'Apple qui les interdisent aux moins de 17 ans.

Je vous en recommande une, qui meublera utilement vos plages d'attente entre deux dégustations (si vous êtes comme moi, journaliste vineux), ou plus prosaïquement, chez le dentiste ou le proctologue (chacun son truc).

Il s'agit de "Quiz du Vin", de David Cobbold et de Sébastien Durand-Viel.

Oui, ce sont des copains. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas dire ce qu'ils font de bien.

iphone atelier du vin.jpgL'essayer c'est l'adopter

 

En plus, c'est tout à fait abordable: 1,59 euros. Et durable. De temps à autres, je retombe sur les mêmes questions (il y en a 198 au total), mais la moitié du temps, je ne me souviens plus ce que j'ai répondu.

Bref, c'est ici

Pour info, sur mon Iphone, j'ai aussi le Scrabble et la Belote.

Et une sacrée Playlist de vieilles chansons de Trénet, d'Higelin, de Brel, de Dylan, de Yes, des Beatles, de Steve Hillage, de Fleetwood Mac, de Jethro Tull, des Chieftains, d'Alan Stivell, de Pink Floyd, de Klaus Schulze... j'en passe et des meilleures (ouh la la, je me dévoile, quelle impudeur).

Elle n'est pas en vente, ma playlist, comme celle de Thierry Henry, avant le Mondial. S'il faut jouer au foot avec les mains pour devenir célèbre sur itunes, peut-être que je devrais écrire avec les pieds?

 

PS. Vous avez vu, ma photo d'aujourd'hui n'est pas trop sexuelle.

 

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Tags : quiz, cobbold, durand viel, vin, vignoble | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

11 septembre 2010

Arrachez, qu'il disait!

C'est le "Marchese Di Vino", Piero Antinori, qui le dit: "Un tiers des vignes en Italie devraient être arrachées parce qu'elles produisent des vins qui ne sont pas dignes d'être mis en marché".

La démarche est louable. Mais pourquoi ce chiffre? Pourquoi pas la moitié, ou les deux tiers? Et pourquoi se limiter à l'Italie?

Au fait, sur quelles bases choisirait-on les vignes à garder et celles à conserver? Et qui déciderait?

Antinori? La tâche dépasse les compétences d'un seul homme, fût-il irréprochable. L'Etat? Il n'y entend pas grand chose. Les syndicats de vignerons? Comment assurer leur objectivité quand leurs élus sont juges et partie?

Le Bureau Veritas, alors? Une organisation non-gouvernementale? Greenpeace? le WWF?

Je penche plutôt pour la Cour de Justice Internationale - certains vins relèvent du crime contre l'humanité.

 

09:54 Écrit par Hervé Lalau dans Italie, Pour rire, Vins de tous pays | Tags : vin, vignoble, arrachage | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |