18 janvier 2011

CCTV

CCTV. Non, ce n'est pas une télé en circuit fermé (closed-circuit tv), mais le Centre Culturel et Touristique du Vin, qui doit s'implanter à Bordeaux vers 2015. C'est à dire, si le budget est bouclé (50 millions, tout de même, on ne parle pas d'un musée de cire), si l'engagement des pouvoirs publics ne fait pas défaut et si la désignation du projet d'architecte se fait dans les temps. A ce propos, on peut s'attendre à du spectaculaire, genre Guggenheim ou pyramide du Louvre. Sans doute histoire de sortir Bordeaux de son look 18ème, d'imprimer sa marque. Espérons que ce sera plus réussi que la fameuse cité mondiale du vin...

Tiens, le nom du CCTV est encore à trouver. Mais en attendant, il a un logo. Et des couleurs. Et c'est à ce titre que je vous en parle.

Image-32.png

Pour la case jaune à gauche, pas de problème. Pour les cases bordeaux et parme de la droite, pas de problème non plus. Pour la verte du milieu, ça peut passer aussi. Mais pour la case kaki à gauche, j'ai un doute. Quel vin présente cette couleur? Une huile d'olive, à la rigueur...

Bon, je sais, je prends les choses par le petit bout de la lorgnette. Mais c'est le seul par lequel j'arrive à saisir un projet qui me dépasse tellement. Je soutiens, bien sûr, tout ce qui peut faire avancer la cause du vin. Et je ne veux pas faire de procès d'intention.

A mon sens, cependant, la priorité reste de redonner aux Français le goût du vin. Ce n'est pas gagné. Ce centre peut-il y contribuer? Sans doute, mais entre bien d'autres choses. Le vin est culture, et la culture, c'est compliqué.

 

PS. Pour le nom, un ami cher, gaulliste comme Alain Juppé, me suggère "le Machin". C'est dur. Et pourquoi pas "Culture-Vin"?

 

00:30 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

16 janvier 2011

Sacrée météo

Grâce à l'agence russe Vinocom, je suis en mesure de vous annoncer le temps qu'il fera en Toscane au cours de l'année 2011. Et plus particulièrement au mois de décembre.

Il fera étouffant. Une chaleur comme on n'en a jamais vu en hiver. Au point que les vignes ne perdront pas leurs feuilles. Au point que les vigneronnes seront très court-vêtues, comme l'indique la page du calendrier  ci-dessous. Et quand je dis dessous, c'est manière de parler...

D'avance, mes excuses hypocrites à toutes celles qui luttent contre l'exploitation du corps de la femme à des fins commerciales, etc, ainsi qu'à tous ceux qui déplorent le manque de tenue de certains blogs de vin...

vinocom 11.jpg

00:30 Écrit par Hervé Lalau dans Italie, Pour rire, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |