29 avril 2011

Asperges, gènes et odorat

Un bon copain alsacien dont je préserverai farouchement l'anonymat à moins qu'il ne m'en dispense, (nous l'appelerons donc Hansi) m'adresse un message... instructif. Même si une partie de la démonstation peut sembler peu ragoûtante par une belle matinée de printemps, il complète très bien la citation publiée sur ce même blog mercredi dernier - rappelez-vous, le concours Castrol... Nous touchons là aux fondements (vous verrez comme le mot est bien choisi) de la dégustation.

alsace,asperges,vin,vignoble

Asperges, jambon et muscat d'Alsace... la vie est belle

"Après Pâques, il me faut reprendre ma cure d'asperges; j'en suis à la 4ème série en 2 semaines et je n'ai pas beaucoup avancé dans ma double recherche sur:
 
- le Muscat est-il le meilleur vin à associer à ce légume?
 
- pourquoi ne sommes nous pas tous égaux aux toilettes?
 
Sur cette 2ème question, pour la science.fr m'apporte un début de réponse:
 
"Mangez des asperges et allez aux toilettes quelques minutes après: vous sentez une odeur désagréable de sulfure dans vos urines. C'est tout à fait normal. Seules quelques personnes ne la perçoivent pas. Est-ce parce qu'elles ne la produisent pas ou parce qu'elles ne la sentent pas ? Des biologistes américains viennent de résoudre ce dilemme: les deux cas existent et des gènes de l'odorat sont en jeu...

Les biologistes ont testé les urines de 38 volontaires avant et après qu'ils aient mangé des asperges ou du pain, et ils leur ont fait identifier l'odeur sulfurée et une odeur de rose. Ils ont aussi analysé les gènes de leurs récepteurs olfactifs. Résultats : environ huit pour cent des personnes ne produisent pas l'odeur d'asperges dans leurs urines, et six pour cent ne la sentent pas (bien qu'elles sentent l'odeur de rose). Seul un sujet ne la produisait pas et ne la sentait pas. Ces différences d'olfaction pour les composés sulfurés correspondent à des différences génétiques des récepteurs exprimés dans le nez. En outre, cela prouve que les humains n'ont pas tous le même métabolisme de dégradation de l'asperge… mais on ignore pourquoi certaines personnes ne produisent pas le métabolite sulfuré en quantité décelable dans les urines".

La recherche continue!

Vous souriez? Moi aussi. Mais l'anecdote prouve en tout cas que nous sommes loins d'être égaux devant le goût. Raison de plus pour préserver la diversité du vin: il faut que tout le monde trouve arôme à son nez!



 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Alsace, Vins de tous pays | Tags : alsace, asperges, vin, vignoble | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

27 avril 2011

La phrase du jour

Intéressante citation relative à la dégustation, qui frise la métaphysique:

"Any attempt to make the tasting procedure appear to be fully objective is a total illusion. The very fact of observing a smell or a flavour alters that smell or flavour. Added to which, each individual being a separate system, there is no chance that the observations made by two individuals can correspond exactly one with another."

Voila qui est finement observé.

Mais de qui est-elle au juste, cette phrase?

Une bouteille d'huile Castrol "R" 2 temps, Vintage 1965, sera offerte et dédicacée par l'auteur lui-même à celui qui aura trouvé le premier la réponse. Frais de port à la charge du gagnant.

(c) More Than Just Biking

00:13 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Tags : vin, philosophie, vignoble | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |