06 juin 2011

Qu’est-ce qui vous intéresse ?

Quelle histoire pourrai-je vous raconter aujourd'hui, qui n'ait pas été déjà écrite?
Vous décrirai-je les vins de ce domaine slovène ou patagon que vous ne trouverez jamais dans votre Lidl ni même, si vous visez un peu plus haut, chez votre caviste? Et dont vous n'avez rien à faire.

Vous relaterai-je par le menu mes aventures dans les Pouilles, quitte à vous assommer avec des cépages aux noms improbables? Vous prendrai-je à contrepied, en vous vantant la reconversion à la qualité de ce vignoble de production de masse? Peut-être même que vous feriez semblant d'y croire.

Ou bien vous conterai-je les vicissitudes de ce grand cru que nous n’avons, ni vous, ni moi les moyens de nous payer ? Histoire de faire exploser le compteur de visites de ce blog...

Vous amuserai-je avec une anecdote à deux balles?

Vous livrerai-je, "bruts de cuve", mes états d'âme sur les difficultés de la dégustation au long cours?

Vous infligerai-je à nouveau mes écœurements sur une viticulture où les mentions sur l'étiquette prennent le pas sur le contenu de la bouteille, et où les critiques suivent bien gentiment les codes des AOC et les modes du moment?
Je ne suis pas sûr que ça vous passionne encore. Ni moi, d'ailleurs.

Et si vous me disiez ce qui vous intéresse vraiment?

00:00 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Europe, France, Vins de tous pays | Tags : vins; vignobles, blogs de vin | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |

05 juin 2011

Méfiez vous de Wikipedia (Alsace et Tokay)

J'ai déjà eu maille à partir avec Wikipedia, à propos de son article "Rosé", manifestement rédigé par les partisans de la conception provençale de ce produit; ce qui ne n'aurait aucune importance en soi s'il ne s'était avéré impossible de compléter cet article avec d'autres points de vue: à plusieurs reprises, les entrées relatant les avis différents des producteurs espagnols ont été refusées. Ce qui pose le problème du pluralisme de l'information.

Mais il y a aussi les erreurs manifestes, comme celle relevée dans l'article "AOC." Le passage concerne l'affaire "Tokay Pinot Gris". Voici ce qu'on y lit:

"Le cépage tokay a longtemps donné son nom à un produit alsacien, l'« alsace-tokay-pinot-gris ». Ce cépage est prétendument d'origine hongroise (le « tokaji ») et suite à un procès les producteurs hongrois ont eu gain de cause sur le produit alsacien : depuis le 1er avril 2007 l'« alsace-tokay-pinot-gris » s'appelle tout simplement «alsace pinot-gris».

Rétablissons les faits. Les Hongrois n'ont jamais voulu se réserver un cépage, ni prétendu que le pinot gris était hongrois. Il se trouve simplement que Tokaj est une ville hongroise, et une Appellation d'Origine Hongroise (et Slovaque). Le mot Tokaji veut simplement dire "de Tokaj'. Il était donc tout à fait logique que le mot Tokay disparaisse des étiquettes alsaciennes.

Et pour mémoire, le pinot gris ne figure pas dans l'encépagement du Tokaj.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Alsace, Hongrie, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |