12 juillet 2011

Corsica, si, techno, no!

A la fiera di Vinu, à Luri, l'essentiel des vins corses sont en compétition. Nathalie Verbogen, Marc Vanhellemont et moi étions jurés de ce concours, au côté de sommeliers comme Olivier Poussier.
Nous avons été heureux de voir certains des vignerons dont nous avions apprécié les produits lors de visites les jours précédents emporter des médailles; à l'image de Marie-Brigitte Poli, du Clos Teddi, de Michel Angeli, du Domaine Gioailli, ou de Jean Noël et Sébastien Luigi, du Clos Nicrosi.

La Corse est une grande terre de vins.
Ses blancs de vermentinu ne cessent de nous étonner, ses muscats comptent parmi les plus fins au monde, ses meilleurs nielluccius ont une race inégalable, ses sciaccarellus un fruit d'une grande pureté.
Les vins n'ont jamais été aussi au point techniquement, on ne peut que souhaiter qu'ils ne basculent pas dans le techno - une tendance notée pour certains dégustés à Luri.
Quand on a de tels terroirs et une telle personnalité, il serait dommage de les gommer. 
Les vins corses se vendent bien, mais le commercial ne doit pas prendre le pas sur toute autre considération, car compte tenu de la capacité de production, ce qui fera le succès à long terme des vins de l'île, c'est leur identité, pas leur capacité à plaire au plus grand nombre.

15:54 Écrit par Hervé Lalau dans Corse, Vins de tous pays | Tags : vinn vignoble, corse, identité | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

04 juillet 2011

Un nom pour les bulles anglaises

Christian Seely (qui n'est pas n'importe qui, puisqu'il dirige Axa Millésimes) est aussi, à titre personnel, producteur d'"English sparkling wine" dans le Hampshire, sous la marque Coates & Seely. Et il propose aujoud'hui à ses collègues anglais spécialisés dans la bulles d'adopter un nom générique pour le produit: "Britagne".

vin,vignoble,angleterre,sparkling,bulles

L'idée a ses supporters, qui rêvent d'une dénomination digne de la qualité potentielle des produits; mais elle a aussi ses détracteurs. Certains n'aiment pas le nom. Primo, la référence au Champagne semble un peu trop marquée, surtout quand on connaît le zèle des avoacats du CIVC. Secundo, la région Bretagne pourrait aussi ne pas trop apprécier.

D'autres n'aiment pas l'idée, et font remarquer que Cava, Cap Classique, Prosecco ou Sekt ne font guère rêver, ni vendre.

Et même, que nombre de clients achètent d'abord du Bollinger (quelle chance!), du Krug, du Salon, Laurent Perrier  ou du Mercier avant d'acheter du Champagne.

Tout ça peut se discuter. Mais vous, si vous deviez donner un nom à l'"English sparkling wine", quel serait-il?

J'attends vos réponses et transmettrai à qui de droit - je veux dire, à l'association des producteurs, quand elle existera.

00:17 Écrit par Hervé Lalau dans Grande-Bretagne, Vins de tous pays | Tags : vin, vignoble, angleterre, sparkling, bulles | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |