11 août 2011

De la nécessité des vins de Saint Sardos

J'ose espérer que vous n'avez pas mis en pratique mes fallacieux conseils de dégustation de la semaine dernière (notamment le Selosse Grenadine) et que vous succombez plutôt aux sains plaisirs des vins de votre région, où que vous soyez.
C'est ce que je fais. Avec des succès divers, je dois vous l'avouer. Voici quelques jours, j'ai débouché une bouteille de rouge de la cave de Saint Sardos (la cuvée Tradition 2006, celle qu'on trouve chez Casino).

Saint Sardos.jpgSaint Sardos, comme si vous y étiez

Pas cher, pour un vin de 5 ans. Pas mal de tannat. Pas mal de tannins, aussi - de quoi faire passer le confit de canard.Le confit amène le gras, le vin, de quoi le dissoudre. De là à parler de mariage d'amour... Recherche complexité, désespérément.

Sans vouloir dire du mal des braves coopérateurs de ce coin du Tarn & Garonne, qui font certainement du mieux qu'il peuvent avec les vignes qu'ils ont (plutôt clairsemées entre le maïs et les touresols), leur vin est-il vraiment indispensable? Quelle note particulière font- ils entendre dans le grand concert des vins du monde?

D'autant que Saint Sardos vient tout juste d'accéder à l'AOC...

Cette question, il serait bien injuste de ne la poser qu'à propos de Saint Sardos. Plus je visite de régions viticoles, plus je me la pose.

Et vous me direz que ce qui vaut pour les vignobles vaut pour les blogs comme celui-ci.

Ce sera votre pensum du jour.

11:35 Écrit par Hervé Lalau dans Sud-Ouest, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

05 août 2011

En congė de la République... des blogs

Est-ce d'avoir parcouru les gros titres de la presse féminine, qui incite ces dames, non seulement à être belles, mais à se ressourcer grave? J'ai décidé de me ressourcer aussi, à défaut d'être belle. Et cela passe par un arrêt brutal de notre relation, amis du net.

Oh, rassurez vous, pas pour longtemps, juste quelques jours de farniente, de rien faire, au soleil de Gascogne - n'écoutez pas la météo, tous les jours on nous annonce du gris et tous les jours ça se lève, ça brille, ça chauffe. J'espère que les bulletins pour les pros ont plus précis et plus fiables! Parce que si j'étais vigneron à Fronton ou à Saint Sardos (ce qu'à Dieu ne plaise, ces gens-là ont une notoriété à défendre), et que j'écoutasse les bulletins nationaux, je crois que j'arracherais mes vignes pour les replanter, tiens, dans le Kent! C'est hyper tendance, le Kent, et en plus, c'est plein d'Anglais qui sont tout fiers de pouvoir enfin boire national. Et puis côté climat, dans le Kent, ça ne peut que s'arranger, à croire que le global warming est fait pour eux.

Donc, je coupe le lien pour quelques jours. Une première, depuis la création de ce blog. Mais je vois que d'autres blogueurs de vin, et pas des moindres, ne postent pas tous les jours et ne s'en portent pas plus mal! Quality versus volume, mind versus matter, etc...

Rassurez-vous, vous ne perdrez pas au change. Je continue à déguster, à visiter, je prends des notes. Je vous reviendrai en grande forme, j'espère. Et plus captivant que jamais (bon ça c'est pas difficile).

06:01 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Europe, France, Vins de tous pays | Tags : vins, vignoble, blogs | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |