19 août 2011

Météo viticole: et chez vous?

Finies, les vacances. Après 15 jours de temps assez mitigé en Gascogne, mais acceptable, retour à la grisaille du nord.  Côté pluie, nous sommes plus que servis - des trombes d'eau sur la route entre Châteauroux et Orléans, avant hier; et des rues et des caves inondées hier à Bruxelles dans l'après midi. 

Ce qui me fait repenser aux alertes à la sécheresse lancées au mois de juin. Où en est-on? Le déficit hydrique s'est-il résorbé? Pourquoi n'en parle-t-on plus? 

Si l'on excepte l'arc méditerrannéen, on peut globalement parler d'été pourri pour l'ouest de l'Europe.

Outre la déception des vacanciers, j'aimerais bien faire le point sur les conditions climatiques dans les régions viticoles. Amis vignerons, si vous avez des infos précises dans votre vignoble (et je vous le souhaite!), merci de m'en donner. 2011 sera-t-il aussi précoce qu'on l'avait prédit? Où en sont les foyers de pourriture? Quid des traitements bio?

PS. Merci de votre fidélité: 700.000 visiteurs uniques au compteur, qui l'eut cru? Pas moi.

07:15 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Europe, France, Vins de tous pays | Tags : vin, vignoble, météo, europe | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

11 août 2011

De la nécessité des vins de Saint Sardos

J'ose espérer que vous n'avez pas mis en pratique mes fallacieux conseils de dégustation de la semaine dernière (notamment le Selosse Grenadine) et que vous succombez plutôt aux sains plaisirs des vins de votre région, où que vous soyez.
C'est ce que je fais. Avec des succès divers, je dois vous l'avouer. Voici quelques jours, j'ai débouché une bouteille de rouge de la cave de Saint Sardos (la cuvée Tradition 2006, celle qu'on trouve chez Casino).

Saint Sardos.jpgSaint Sardos, comme si vous y étiez

Pas cher, pour un vin de 5 ans. Pas mal de tannat. Pas mal de tannins, aussi - de quoi faire passer le confit de canard.Le confit amène le gras, le vin, de quoi le dissoudre. De là à parler de mariage d'amour... Recherche complexité, désespérément.

Sans vouloir dire du mal des braves coopérateurs de ce coin du Tarn & Garonne, qui font certainement du mieux qu'il peuvent avec les vignes qu'ils ont (plutôt clairsemées entre le maïs et les touresols), leur vin est-il vraiment indispensable? Quelle note particulière font- ils entendre dans le grand concert des vins du monde?

D'autant que Saint Sardos vient tout juste d'accéder à l'AOC...

Cette question, il serait bien injuste de ne la poser qu'à propos de Saint Sardos. Plus je visite de régions viticoles, plus je me la pose.

Et vous me direz que ce qui vaut pour les vignobles vaut pour les blogs comme celui-ci.

Ce sera votre pensum du jour.

11:35 Écrit par Hervé Lalau dans Sud-Ouest, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |