07 avril 2012

La presse et le vin, indissolublement liés

Mon excellent confrère et ami André Deyrieux, de Wine Tourism in France, nous rappelle fort opportunément que la presse et le vin sont liés depuis les origines. Et même, que du vignoble naquit l'imprimerie... La suite ICI

Dommage, dès lors, que certaines confrères dits "généralistes" fassent aujourd'hui aussi peu de cas de la presse du vin.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

04 avril 2012

De la confusion des genres dans la chronique vineuse

Depuis quelques années, notre ami Eric Boschman - sommelier de formation, mais passé depuis bien longtemps du côté de la presse, qu'elle soit écrite ou audio-visuelle, commet chaque dimanche une chronique généralement vineuse et toujours bien sentie dans le quotidien belge La Dernière Heure. Alias: La DH.

Derrière la fantaisie d'Eric se cache une vraie connaissance et l'envie de la partager; ses qualités de vulgarisateur ne sont plus à démontrer. J'ai souvent publié ici des extraits de ces billets, et je m'en félicite.

Aussi ne suis-je sans doute pas le mieux placé pour commenter le fait que La DH ait choisi de se passer des services d'Eric.

Mais comme journaliste, je peux, sans outrepasser les bons usages, ni être taxé de copinage, me montrer étonné de la qualité du remplaçant d'Eric.

Qualité, non au sens humain ni au sens du travail livré, mais au sens de la profession: il s'agit en effet d'un importateur.
Sans spéculer en rien sur la compétence ni sur les efforts d'objectivité de ce dernier, il me semble que la fonction n'est guère compatible avec la tenue d'une chronique destinée à éclairer le consommateur dans ses choix.

Au delà du cas d'Eric, je constate que la chronique vineuse est de plus en plus envahie par des gens dont je me dis qu'ils n'ont rien à y faire. Qu'ils tiennent leur blog (à titre désintéressé ou non) et qu'ils donnent leur sentiment dans la presse dans le cadre d'interviews, ès qualités, ne me gêne pas. Je suis pour la liberté d'expression.

Mais qu'on leur confie une rubrique, qu'un journal pratique cette confusion des genres, me désole.

Avons-nous failli à ce point? Sommes-nous si mauvais?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |