20 juin 2012

Le nouvel In Vino Veritas est arrivé

Le nouvel In Vino Veritas est sorti, avec Miguel Torres en couverture - pour fêter les 20 ans du magazine, en effet, la rédaction désigné l'emblématique vigneron catalan comme "Légende Vivante du Vin". OK, moi aussi je suis en couverture, ainsi que mon bien aimé rédac chef, car nous sommes allés interviewer M. Torres chez lui.

IVV154COVFR.jpg

Dans le même numéro, on trouvera aussi la suite des comptes rendus de dégustation aux Primeurs de Bordeaux, une promenade sur le sentier viticole de Châteauneuf du Pape (par votre serviteur), la suite de la série "20 ans de Progrès Oenologiques", par Fabian Barnes, un portrait de Philippe Cambie, une belle brochette d'accords fromages et rosés de Provence, par Marc Vanhellemont, les actualités du Naturiste, par Jérôme Vanderputt, et dans la rubrique Icones IVV, une verticale de Château Figeac signée Bernard Arnould, sans oublier un cépage italien oublié, justement, et même le carnet de vacances de Youri Sokolow...

Bref, de quoi passer quelques bonnes heures de lecture...

10:41 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Tags : in vino veritas, torres | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

13 juin 2012

Fin des droits de plantation: la Cour des Comptes européenne veut qu'on la prenne en considération

Dans son dernier rapport sur la réforme de l'organisation commune du marché vitivinicole, la Cour des Comptes européenne émet plusieurs recommandations, dont celle-ci.

Je cite: "La Commission (européenne) devrait établir une estimation de l'équilibre entre l'offre et la demande dans le secteur du vin en se fondant sur des données actualisées et en incluant la libéralisation programmée des droits de plantation."

On ne s'étonnant pas qu'un organisme charger de vérfier le bon emploi des fonds alloués par l'Europe (et donc, les contribuables européens) demande que l'on mesure mieux l'impact des réformes en cours (notamment des primes à l'arrachage).

Quoi qu'il en soit, la Cour ne croit pas que l'Europe puisse revenir en arrière sur le dossier de la suppression des droits de plantation.

Le texte complet de ce rapport peut être téléchargé ICI