06 août 2012

Vine on Mars?

L'atterrissage réussi de la sonde Curiosity sur Mars ouvre des horizons nouveaux à la recherche scientifique. Parmi les questions les plus souvent abordées, il y a le fameux "Life on Mars?", cher à David Bowie.

Surtout, les données collectées par le grand robot devraient nous permettre de savoir assez vite s'il y a de l'eau sur Mars.

 

Mars_Hubble.jpg

Mars (photo NASA/Hubble)

Quelle drôle de question!  Et pourquoi pas du pastis, pendant qu'on y est?

Les spécialistes de l'exo-géo-climato-planétologie nous disent que Mars a connu au bas mot 600 millions d'années de conditions propices à la vie,

Voire de vie intelligente.

Or, si la vie sur Mars était intelligente, elle a forcément dû s'intéresser à autre chose qu'à l'H2O.

Il est donc urgent de chercher des traces de vignes sur Mars.

En vrac, à l'attention des programmeurs de Curiosity, voici deux indices des liens subtils qui lient notre voisine avec le monde de Bacchus:

Primo, on l'appelle la Planète Rouge

Secundo, on ne peut totalement exclure l'intervention martienne dans la création du cépage... Marselan, créé quelques mois après la première grande vague d'OVNI en France - c'était en 1961.

Tout ça fait réfléchir, pas frais - je veux dire, pas vrai?

20:20 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

02 août 2012

Château Baccarat

J'ai testé pour vous le verre à vin rouge de la série "Château" de Baccarat.

Cette ligne a été développée avec le concours de Bruno Quenioux - vous savez, celui qui conseille de désapprendre à déguster... pour mieux déguster. Son objectif, avec ce verre, est bien dans sa philosophie: il s'agit d'exhaler les qualités du vin plutôt que ses défauts. On est dans une démarche hédoniste plutôt qu'analytique.

Je vous lis l'argumentaire maison: "L'angle arrondi et la base large du verre permettent au vin de tourner horizontalement sans remonter ni déposer d‘alcool sur les parois. La subtilité des arômes est préservée de toute  brûlure par oxydation et le vin conserve ainsi toute sa structure aromatique. La paroi refermée permet à l’alcool, matière volatile, de se condenser et laisse la complexité des arômes s’exprimer pour se retrouver ensuite réunis dans la cheminée verticale du verre".

D'accord, mais est-ce que ça marche?

ChateauBaccaratCollection04_LParrault.jpg

La gamme château, de Baccarat

Pas mal, oui. J'ai goûté en parallèle deux vins rouges (un Volnay et un Côtes du Roussillon) dans ce verre et dans un verre Inao.

La  grande différence, pour moi, ce n'est pas tant qu'on discerne plus ou moins de défauts dans l'un ou dans l'autre, mais plutôt qu'avec le Baccarat, le nez et la bouche semblent coïncider, s'enfiler beaucoup mieux. On évite l'effet "dissocié".

Après, évidemment, il y a l'écart de prix. Mais honnêtement, le verre est beau, il tient bien en main, il est stable à l'agitation sur la table, et si vous aimez vraiment le vin, une petite folie du genre, pourquoi pas?

Considérez les 70 euros que vous coûtera le verre comme un investissement. Vous vous ferez plaisir à deux titres:

-D'une part, vous donnerez le maximum de chances à vos grands vins de s'exprimer (en ce qui me concerne, sur le Volnay, la profondeur au nez était nettement améliorée).

-De l'autre, si le vin vous déçoit, vous serez au moins rassurés sur un point: ce ne sera pas à cause d'un mauvais verre.

Plus d'info: Linda Mabille, linda.mabille@baccarat.fr

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Tags : verres baccarat | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |