10 décembre 2012

Une promo comme on n'en reverra pas de si tôt!

De l'importateur belge Bleuzé Wines, à Roosdael, je reçois ce matin ce communiqué qui, sans conteste, renouvelle le genre promotionnel:

header_article_tmpphp7sC9FO.jpg

BLEUZE WINES - ACTION "FIN DU MONDE"


En plus de ses promotions en cours, Bleuzé Wines vous propose une action exceptionnelle "Fin du Monde".

Pour toute commande effectuée le 21 décembre 2012, deux cas de figure:

- En cas de Fin du Monde, aucun paiement ne sera exigé (mais le service après-vente sera suspendu);
- Dans le cas contraire, nos conditions normales s'appliquent.

Offre valable sur tout le stock, jusqu'à épuisement du monde.

Et notamment sur les produits Sieur d'Arques (Cave de Limoux), Domaine Boucabeille, Wolfberger, La Source du Ruault, L'Abbé Rous...

Rappelons que le site de Bugarach (où sont annoncés les aliens devant sauver quelques représentants de la race humaine) se situe tout près de Limoux.

800px-Bugarach_vue_générale.jpg

A Bugarach, et nulle part ailleurs (Photo Arno Lagrange)

Vous n'avez plus confiance dans les experts, dans la science, dans les politiques - faites confiance à Bleuzé Wines!

Bleuzé Wines - votre partenaire jusqu'au bout.


Commandes: Tél: +32 54 31 05 50 - Fax: +32 54 31 05 57
Email: france.wine@telenet.be

http://bleuzewines.over-blog.com

07:28 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Midi, Vins de tous pays | Tags : fin du monde, bugarach, bleuzé wines, promotion | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

09 décembre 2012

Le Porto sera plus cher

Vous ne le saviez sans doute pas, mais jusqu'à présent, que vous en buviez ou pas, vous subventionniez le Porto.

Jusqu'en 2010, en effet, l'Europe accordait des aides sur l'eau-de-vie de mutage. Mais à partir de cette année, le mutage se fait avec de l'alcool non subventionné, au coût réel. Ce qui devrait faire doubler le prix de l'alcool en question (qui représente environ 20% du produit fini).

Par voie de conséquence, le prix du Porto va augmenter. Ce sera surtout sensible sur les qualités les plus basses, où la valeur ajoutée est la moins élevée.

C'est drôle, mais ça ne me fait ni chaud ni froid. Et même, je me demande si je ne trouve pas normal que le non-consommateur ne paie plus pour ce qu'il ne boit pas.

Est-ce grave, Docteur? Serais-je en train de virer néo-lib?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, Portugal, Vins de tous pays | Tags : porto, prix, subventions, vin de porto, vin | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |