02 septembre 2013

La vigne et le vin au Bardo de Tunis

Si vous avez la chance de vous rendre à Tunis, et que vous disposez d'une matinée, ne manquez pas de visiter le musée du Bardo - sans doute le plus beau musée de mosaïques au monde.

Et si en plus vous vous intéressez au vin, vous ne saurez plus où donner de la tête: depuis la période punique a la période byzantine en passant par la période romaine, le raisin a toujours eu la cote. Symbole de richesse et de fertilité (au même titre que le poisson), il est de toutes les fresques ou presque, de la scène de chasse à l'arbre de vie, sans oublier les mosaïques votives et les scènes de vendange. Ces scènes confirment visuellement les hypothèses émises par les scientifiques, sur base des traités d'agronomie romaine, selon lesquelles les vignes étaient souvent attachées à des arbres et donc, vendangées depuis les branches de l'arbre, la récolte étant descendue par des seaux.

L1060346.JPG

Esthétiquement, les mosaïques sont très intéressantes, avec leur foisonnement de couleurs en dégradés - ce qui demandait certainement une grande maîtrise technique.
 
Outre le Bardo, on en retrouve dans bon nombre de grands sites antiques comme Bulla Regia, Carthage ou Dougga.
La morale de l'histoire étant la suivante: les siècles changent, les techniques aussi, les empires passent, mais la vigne et sa culture restent.

08:09 Écrit par Hervé Lalau dans Histoire, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

31 août 2013

Vieux Magon 2005... et l'avenir de la Tunisie

En Tunisie, le mot "Magon" désigne non seulement un agronome carthaginois, père de la viticulture locale (voire mondiale), mais tout bonnement un beau vin rouge. Pas un restaurant à Tunis, à Hammamet ou Djerba qui n'en ait a sa carte.
Le Vieux Magon, lui, désigne un vin plus ambitieux, élevé 12 mois en fût de chêne français.
Un vin qui, dans son millésime 2005, délivre encore énormément de fraîcheur. Il assemble syrah, merlot et deux plaisirs: le fruité (pruneau, mûre) et la structure.
 

Plus d'info: Les Vignerons de Carthage


Unknown.jpeg


PS. Au moment où j'écris ces lignes, un voile semble près de déchirer en sur Tunisie. Les jours qui viennent seront décisifs pour la construction d'une vraie démocratie. Je me permets donc de lever mon verre de Vieux Magon à la santé de ce beau pays ami.

A nous d'aider nos amis, ceux qui partagent nos valeurs de tolérance.

Et les autres? Dégage!

10:10 Écrit par Hervé Lalau dans Tunisie | Tags : tunisie, magon | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |