08 octobre 2015

Guide Hachette numérique: peut mieux faire

Parce que je suis un homme moderne, j'ai acheté hier la dernière édition du Guide des Vins Hachette. En version numérique. C'est l'édition 2016. Comme le temps passe!

C'est pratique d'avoir les adresses des vignerons dans la poche, quand on arpente le vignoble, comme moi. Même pas besoin de connexion internet. Ce qui est moins moderne - et c'est pour ça que je vous en parle, c'est le moteur de recherche interne au programme.

hachette.jpg

Soit vous connaissez le nom du vin, et vous pouvez accéder à sa fiche directement, soit vous ne le connaissez pas, et vous devez faire votre recherche par appellation. Mais les paramètres sont très contraignants: pas question de taper Toul pour Côte-de-Toul. Ou même d'oublier les tirets! Vous n'obtenez qu'un page vide.

Et surtout, Hachette est en retard d'une guerre: il liste encore des "vins de pays"!

Pour info, les vins de pays sont devenus des IGP... En 2009!

Essayez, comme moi, de trouver les Côtes de Gascogne, et vous comprendrez.

La version papier non plus n'est pas exempte de défauts:  à quoi rime, en 2015, de séparer les IGP et les AOP? Il serait tellement plus facile pour l'utilisateur - et tellement plus logique - de les regrouper par région!

Imagine-t-on un guide où tous les grands crus seraient présentés à part, toutes régions confondues, puis tous les premiers crus, puis toutes les AOP communales?

Le rôle d'un guide de vin n'est pas de sanctionner un système de labellisation, aussi officiel soit-il, mais de bien guider son lecteur.

En espérant que ces remarques parviennent jusqu'aux éditeurs et qu'ils adaptent les versions futures de ce qui reste, malgré tout, un formidable outil.

 

 

07:06 Écrit par Hervé Lalau dans France, Luxembourg, Suisse | Lien permanent | Commentaires (12) | | | |

28 juillet 2015

Un fongicide de Bayer soupçonné de faire dépérir les vignes

Le Moon Privilège, alias Luna Privilège, utilisé depuis l'an dernier en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en Italie et dans l'Est de la France contre le botrytis, serait à l'origine de flétrissement des feuilles et de dépérissement des fleurs de vigne.

L'industriel parle sobrement de "symptômes atypiques" et recommande de suspendre les traitements.

 

21:42 Écrit par Hervé Lalau dans Australie, France, Italie, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |