15 octobre 2007

Bonne pêche à Terre Neuve

En Suisse, les frontières linguistiques ne résistent pas à l’appel du bon terroir. Témoin David Kind, agronome zurichois ayant trouvé à St Prex, au cœur de la Côte de Vaud, un vignoble bicentenaire à la mesure de ses ambitions qualitatives: le Domaine de Terre Neuve.
Un domaine conduit dans la tradition (ni osmose inverse ni copeaux à l’horizon du Léman), avec un seul grand souci : David fait les vins qui lui plaisent, parce que c’est comme ça qu’il pense qu’ils peuvent plaire.  C’est pour ça qu’il en a diversifié l’encépagement (jadis uniquement chasselas et gamay, aujourd’hui 11 cépages). Et c’est sans doute aussi pour cela que 80% de sa production passe les frontières de la Suisse Romande. Kind, qui a vécu un temps au Canada, s’est aussi lancé dans la grande exportation sur le marché américain.

 TerreNeuve Kind

David Kind (Terre Neuve) 

 

Une gamme, un style

Comme le montre sa gamme assez étendue (9 vins), Kind n’est pas l’homme d’un exploit, mais l’homme d’un style ; au-delà du cépage, au-delà de la vinif, ses vins présentent tous la patte du vigneron qui laisse s’exprimer le terroir (argilo-calcaire avec quelques zones d’alluvions) dans toute sa pureté; ses vins (vinifiés en barrique) sont élégants, du plus guilleret des chasselas au plus épicé des gamarets…  Bref, Vaud le détour.

C’est un régional de l’étape, Yves Paquier, qui m’a fait découvrir ce producteur en juin dernier, c’est avec lui également que j’ai dégusté le plus gros de la gamme, sur place et à la terrasse du Yatus, un bistrot à vin superbement fourni, à Morges. Voici donc nos commentaires à deux voix, notre «bonne pêche» à Terre Neuve.

La Dégu

Chasselas 2004
En moyenne, le chasselas n’est pas réputé pour sa puissance aromatique ni pour son ampleur. Il y a heureusement des exceptions dans les bons terroirs. Joli petit perlant en attaque, nez d’agrumes, de fleurs blanches et de pomme, acidité et minéralité par la suite, bonne longueur. Excellent vin d’apéritif (j’ai essayé), ou sur un poisson.


Pinot Gris 2004
Beaucoup de similitudes avec le vin précédent, ce qui tend à prouver que David Kind a plus d’ambition que d’offrir des  des « vins de cépages ». Au nez, c’est à s’y méprendre (pamplemousse, fleurs blanches, fruits exotiques, pomme). Mais en bouche, L’acidité laisse ici la vedette au gras. Un peu de perlant confère au vin une agréable vivacité, finale minérale. Pour les suggestions culinaire, voir le vin précédent. J’y ajouterais cependant les fromages à pâte dure.

Gamay 2004
Fruits noirs au nez (cassis et cerise… de Bâle, restons suisses). Bonne fraîcheur en bouche, bel équilibre entre souplesse et mâche. Qui a dit que le gamay manque de charpente ? Côté accord, nous proposerons des charcuteries ou des fromages à pâte molle.

Gamaret 2004
Cépage rouge typiquement vaudois (il est né en 1970 à Changins, d’un croisement de gamay et de reichensteiner), le Gamaret présente souvent des notes épicées (d’aucuns évoqueront le cabernet franc de la Loire) ; c’est le cas ici, avec un nez de girofle, de poivre rose et de pivoine. La bouche est très équilibrée, grâce à des tannins très bien fondus (toujours l’élégance…). Peut-être pas le rouge favori de l’ami Parker, mais un produit très franc: oserons-nous le terme gouleyant, pour un produit aussi structuré ? Voilà en tout cas un vin auquel les viandes rouges en sauce et même le gibier ne feront pas peur.

Sauterreneuve 2004

Pour terminer, une spécialité des plus réjouissantes. Son nom, qui prouve que les Suisses ont de l’humour, est déjà tout un programme. On est cependant loin des bords du Ciron, géographiquement et dans l’esprit.Il d’agit d’un chardonnay passerillé élevé en barriques. Laissons l’ami Yves Paquier épancher son cœur lyrique et son goût des bonnes douceurs: «Un nez très frais aux notes distinctes de miel et de citron. La bouche dans sa phase d’attaque dénote une approche directe franche et ciselée. La suite se place dans une logique de vin passerillé avec du gras, une sucrosité en équilibre avec une acidité soutenant l’ensemble du vin. Belle finale longue et onctueuse à souhait».
Côté suggestions gourmandes, on penche pour les fromages bleus ou à forte personnalité, les desserts au chocolat… ou tout simplement tout seul, en vin de méditation, le soir au bord du lac. Et si vous n’avez pas de lac, fermez les yeux.

                                     (c) Hervé Lalau


Info/Contact : David Kind, Domaine de Terre Neuve, 00 41 21 803 63 44


09:41 Écrit par Hervé Lalau dans Suisse | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |