06 mai 2008

Vin & culture, version helvétique

Reçu hier de mon ami Yves Paquier, cette info 100% helvétique qui tend à prouver que dans certains pays, encore de nos jours, vin et culture peuvent être associés.

"Alors que le vin helvétique se montre de plus en plus dans les concours internationaux, il peine encore à être promu à l’étranger.
Profitant de la Coupe América lors de son passage à Valence, quelques vignerons anticipant la victoire d’Alinghi se sont décidés à proposer des vins suisses sur le port. Or rien ne sert de faire découvrir le vin si, dans son sillage, on ne place pas des éléments gustatifs et culturels. C’est à partir de ce constat et face à la difficulté de trouver un équipement adéquat, qu’est né l’Arbre à Fondue.

Le décrire sans photo demande un effort d’imagination comme celui qu’ont eu ses auteurs, un vigneron Jean-Luc Kursner et un artiste peintre Willy Richard Nous avons une pièce monobloc en fibre de verre, joliment décorée de divers thèmes à choix. Nous y trouvons incorporé l’essentiel du nécessaire à fondue. Un rafraîchissoir pour la bouteille de vin blanc d’ accompagnemant. Des surfaces pour y déposer des verres et du pain, enfin couronnant le tout la place pour le réchaud dans lequel le fromage va fondre. Quatre personnes voire six peuvent prendre place autour de l’arbre.

Plus qu’une image moderne par son expression sculpturale, l’Arbre à Fondue représente bien ce que le vin peut apporter comme convivialité. C’est d’ailleurs tant par leurs propos suivis de l’application, que des sportifs de haut niveau et un grand patron de l’horlogerie ont tenu à partager avec l’ensemble des personnes invitées à l’inauguration.

Si nous prenons le temps de signaler cette nouveauté, c’est qu’elle augure bien de la volonté de quelques vignerons entourés d’amateurs de redonner au vin sa place dans la vie de tous les jours avec son apport culturel et de plaisir."

Yves Paquier


Contact www.arbreafondue.ch tel ++41 21 808 52 22

07:49 Écrit par Hervé Lalau dans Suisse | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

03 mai 2008

Terre Neuve, ses pêcheurs, ses morues... et son Chasselas

Les habitués de ce blog se souviennent sans doute du Domaine de Terre Neuve (David Kind), dont je vous parlais ici-même en octobre de l'année dernière.

Pour les autres, je vous redonne le lien:

http://hlalau.skynetblogs.be/post/5101102/bonne-peche-a-terre-neuve

 TerreNeuve Kind

David Kind à Terre Neuve

 

Si je vous en reparle aujourd'hui, c'est que son voisin, mon honorable trésorier de la FIJEV, et néanmoins ami, j'ai nommé Yves Paquier, m'a fait passer un flacon de la dernière récolte de David, à peine embouteillée. Et plus précisément de son Chasselas.

Je ne suis pas le plus ardent défenseur du chasselas vaudois; en d'autres temps, j'ai même commis un vilain article dénonçant leur manque de caractère.

Aussi mon éloge d'aujourd'hui n'en prendra-t-il que plus de valeur.

Manifestement, 2007 "vaud" le détour. Ce vin est un enjôleur qui vous caresse le nez de ses notes de tilleul, de fleurs blanches, d'ananas et de citronnelle. En bouche, un bon équilibre gras/acidité qui tranche avec beaucoup de vins plus fluets de ma connaissance. En finale, retour des fleurs blanches et petite amertume bien sympathique. J'oubliais: un léger perlant porte le vin de bout en bout.

Il y a une recherche dans ce vin, une véritable expression de terroir, que l'on aurait tort d'oublier derrière ses qualités désaltérantes évidentes.

En résumé: bravo David... et merci à ton voisin. Comme on dit au temple de Saint Prex, donnez-vous la paix et aimez votre prochain comme vous-même... en lui offrant de jolies bouteilles.

 

PS. Pour ce qui est des morues, désolé, je n'ai pas d'adresse. 

 

 

 

10:47 Écrit par Hervé Lalau dans Suisse | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |