10 novembre 2008

Swiss Gay Pride

Les jurés du Grand Prix du Vin Suisse ont élue Madeleine Gay, œnologue chez Provins, comme "Vigneronne de l'année". Ils épinglent tout particulièrement trois de ses créations: Grains de Malice 2006 «Maître de Chais», Clos Corbassières 2004 et Domaine Tourbillon 2004 «Crus des Domaines».

A noter que les Valaisans ont remporté la moitié des médailles du Grand Prix.


Plus d'info: marketing@provins.ch

 

Gay
Madeleine Gay

07:11 Écrit par Hervé Lalau dans Suisse | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

19 septembre 2008

Champagne suisse: du nouveau

Du nouveau dans l'affaire qui oppose le tout puissant CIVC et la petite biscuiterie suisse de Cornu SA, de Champagne (Vaud). Le CIVC avait donné jusqu'au 15 septembre à Cornu pour faire radier sa marque "Champagne suisse" déposée au plan national suisse devant l'Institut fédéral de la propriété intellectuelle et finalement enregistrée en juin dernier.

Le CIVC estime que "cette marque est de nature à déprécier, banaliser et affaiblir l'appellation d'origine contrôlée Champagne».

Cornu est passé outre: «Nous avons très clairement indiqué "suisse" pour éviter tout risque de confusion et nous ne sommes volontairement pas entrés dans la protection des produits alcoolisés», a précisé l'avocat de Cornu SA, pour lequel les motifs avancés par le CIVC méconnaissent un principe reconnu dans le droit des marques: le territorialisme.

Le collectif de défense Champagne-Village, qui souhaite que la commune puisse garder une exitance patronymique, a l'appui de certains mandataires nationaux comme Isabelle Moret, et du Conseil d'Etat vaudois. Ce collectif demande également le soutien de la ministre suisse de l'Economie Doris Leuthard: «Des négociations de libre-échange avec l'Union européenne viennent de s'ouvrir dans le domaine de l'agroalimentaire et nous souhaitons que la question du vin et des flûtes de Champagne y soit abordée», souligne Mme Moret.

Je souhaite bonne chance à nos amis suisses face au goliath français qui, à mon sens, devrait déjà balayer devant sa porte française. Quid de la Fine, de la Petite et de la Grande Champagne de Cognac, par exemple?

Le CIVC devrait mieux cibler sa guerrilla judiciaire, faute de quoi la Champagne (française) et ses illustres bulles pourraient bien perdre de leur capital de sympathie.

Hervé Lalau

Source: Frédéric Ravussin, Journal 24 heures

07:44 Écrit par Hervé Lalau dans Suisse | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |