06 décembre 2012

Lupin, à Frangy

En panne de bonnes idées en cette journée (que je passe dans le train), j'emprunte à mon copain Marc sa belle chronique sur une cuvée de Frangy.

En remontant le Rhône entre les lacs du Bourget et du Léman, le relief s’adoucit et s’ouvre vers Seyssel et Frangy, juste après l’encaissement du Grand Colombier et du Gros Foug.

Le cru Frangy se localise sur la commune éponyme et sa voisine Désingy. Les vignes y occupent des sols morainiques caillouteux dont l’altitude ne dépasse guère les 500 m. Par contre, les pentes s’y accentuent par endroit et dépassent parfois les 40%. Une dénivellation due aux surcreusements des érosions relativement récentes. Les coteaux s’orientent au sud.

Le climat «étonnant» jouit de la transition entre les zones d’influences méditerranéenne et continentale. Oliviers, figuiers et même des bananiers s’y rencontrent. Il n’est pas rare d’entendre les cigales chanter tout l’été. 

  b45d3926a8c023395b8b68ba2e091473.jpg

Photo: Savoie Mont Blanc

 

Roussette de Savoie Cuvée du Pépé 2010 Frangy du Domaine Lupin

Pâle comme un soleil d’hiver, l’Altesse trône au creux du verre. Généreuse, elle offre sans compter ses notes délicates d’aubépine, de chair de pêche blanche, de poire croquante et de violette. Élégance recherchée d’un nez certes réservé qui dévoile son raffinement à qui sait lui montrer égard et intérêt. Le minéral envahit le palais dès la première gorgée. Cristal serti dans une matière dense et grasse, au goût d’abricot, d’ambre et de bergamote, rafraîchie de jus de citron. La longueur élégante parle du futur de cette Roussette en herbe.

Élevé sur lies en cuve pendant 10 mois, il mérite la garde. Bruno Lupin a ainsi conçu cette cuvée. Sa Roussette classique satisfera les moins patients.

La Cuvée du Pépé est issue d’une parcelle de 30 ares, les vignes ont 55 ans. Le Domaine Lupin totalise une surface plantée de 5 ha.

Marc Vanhellemont

PS. Les vacances de Noël approchent, les pistes de ski ouvrent les unes après les autres, si vous passez par la Savoie, n'héistez pas à faire un détour - il y a des gîtes sur place...

00:45 Écrit par Hervé Lalau dans France, Savoie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

10 mai 2012

Un nouveau président... pour les vins de Savoie

Elle colle à l'actualité, Michèle Piron-Soulat, avec son communiqué...

Pour son sens du timing, mais aussi parce que j'ai une affection particulière pour ces terroirs redécouverts avec elle l'automne dernier, je le reproduis donc ici in extenso...

PIERRE VIALLET SUCCÈDE À GILBERT PERRIER

Au cours de l’Assemblée Générale du 27 avril 2012, le nouveau Président du Comité Interprofessionnel des Vins de Savoie, Pierre VIALLET, a été élu pour un mandat de 3 ans. Il est viticulteur sur la commune d’Apremont, en production d’Apremont, Abymes, Roussette et Chignin-Bergeron, sur 23 hectares. Il est également président de CERFRANCE Savoie, membre de CERFRANCE – 1er réseau associatif d’expertise comptable et de conseil d’entreprise de France - dont la devise «Voir loin, les pieds sur terre» lui est parfaitement adaptée et pourra désormais doublement s’appliquer aux Vins de Savoie !

La conclusion de Gilbert Perrier : «Ma période de présidence a été intense, je suis très heureux et fier d’avoir mis en place ce qui me tenait à cœur. Pour ne citer que trois exemples: faire évoluer le CIVS dans sa nouvelle structure – la Maison de la Vigne et du Vin à Apremont et sa Vinothèque ; avoir fait renaître les Trophées des Vins de Savoie par le partenariat avec nos Chefs Etoilés qui sont de fidèles ambassadeurs des Vins de Savoie, et avoir intégré un volet communication, avec une création de poste en interne et une mission de relations presse.
Sous ma présidence, le CIVS s’est donné les moyens de faire monter en notoriété nos jolis vins, et la mobilisation a été forte autour de ces actions. Assurément, mon successeur saura les pérenniser à son tour».

Les projets de Pierre Viallet : «La priorité sera donnée à la poursuite de la stratégie engagée, visant à valoriser les Vins de Savoie par la qualité et la notoriété. Une autre mission sera la préparation du lancement du Crémant de Savoie après l’adoption d’un plan stratégique pluriannuel basé sur l’adéquation offre/demande. La mise en place d’une segmentation de notre gamme de Vins de Savoie, avec une définition plus stricte des crus et des terroirs, est aussi une de mes ambitions».

12:24 Écrit par Hervé Lalau dans France, Savoie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |