11 février 2009

Roussillon, pays de l'Amour

Aujourd'hui, notre ami Eric B. nous parle ... d'amour

"C'est bientôt la saint Valentin, et vous voici prêt(e)s à pousser un grand cri d'amour.

Un grand cri d’amour, ça peut être aussi la passion d’un homme. Cet homme se nomme Luc Charlier. Il est belge et vigneron dans le sud de la France, dans une des plus belles régions du monde viticole: le Roussillon.

 

Casotété 019

Le nouveau "terrain de jeu" de l'ami Luc


L'homme

Je ne vais pas vous conter la vie de Luc par le menu, il me faudrait deux éditions complètes de journal et que feraient nos amoureux du ballon rond, alors ? Non, il suffit pour le résumer, même si il manquera toujours quelque chose à ce résumé, de dire que c’est un homme de passion. Pourtant, à l’écouter, surtout la première fois qu’on le croise, on pourrait croire qu’il analyse les choses en profondeur et qu’il n’est pas très créatif. Ecoutez-le quelques minutes, laissez venir a vous les mots de l’homme et vous comprendrez que sous ses dehors anguleux, cet éternel adolescent brûle d’un feu inextinguible.

C’est la passion qui a guidé ce scientifique tout au long de sa vie professionnelle. C’est aussi sa passion du vin qui a conditionné bon nombre de ses rencontres, bon nombre de ses soirées et aujourd’hui son quotidien. Car l’homme a décidé un beau jour, il y a deux ou trois ans, de larguer les amarres et de se lancer dans la production de vin. Quand on a un truc qui bouillonne dans la tête et dans les tripes, il faut le sortir. C’est étrange, mais dans le monde du vin, les récoltes de passionnés sont toujours vachement meilleures que celles des calculateurs. Il faut donner de soi pour toucher les consommateurs au fond du verre.

La passion

C’est ce que fait notre homme, sweet homme sous sa carapace et son verbe haut. Luc Charlier s’est lancé à corps perdu dans sa passion, il taille, retourne le sol, subit les hivers au milieu de nulle part et les étés la tête dans les étoiles, accompagné d’amis sur les pentes du Canigou pour élaborer ce qu’il considère, avec des mots qui vont à la pêche aux compliments, comme des vins sympas et chouettes.

Mais il s’agit de bien plus que cela, simplement, ne dites pas que je vous l’ai dit. Ces vins sont comme lui, si on cherche trop on ne comprend plus rien, il faut les laisser venir tels qu’ils sont, les apprécier pour ce qu’ils sont et les laisser exister par eux-mêmes. Ce sont des vins à la fois simples et complexes, des vins vivants. Et même si, un peu par provocation, un peu par analyse scientifique, l’homme à décider de placer la totalité de sa production en bouteilles fermées par des capsules à vis, il ne faut pas s’arrêter à ce détail. Les vins de cet homme valent largement toutes les Saint Valentin du monde !



Les vin
s


-Eglise de Coume Majou 2006:

1/3 syrah (jeune), 1/3 carignan et 1/3 grenache, issus de schistes d'Estagel, principalement
C'est le vin d'entrée de gamme.
Prix particuliers: entre 9,5 et 12,75 € TTC suivant revendeur (pas ma faute)

Cuvée Majou 2005:

90% de grenache, le reste de carignan, issus de différentes parcelles du domaine (surtout Maury, mais aussi Estagel et Tautavel). Ce coeur de gamme devrait devenir le cheval de bataille du domaine.
Prix: entre 15 et 19 €

-Cuvée Miquelet 2005:

80% grenache du lieu dit Coumo d'en Miquelet (Maury, en fait limite St Paul de Fenouillet)
20% carignan d'Estagel, tout sur schiste.
Le plus élégant et le moins "robuste" de la gamme (14,7 vol % alc. seulement), un succès en restauration (c'est le chouchou des sommeliers).  Prix: entre 14 et 17 €. Une étoile au Guide Hachette 2008

-Cuvée du Casot 2006:

"Mon sommet de gamme. 1/2 grenache d'une parcelle de schiste plein Sud, à Maury, très en pente et vendangée vers le 5 octobre, 1/2 carignan 1922 (vrai), sur schiste noir à Estagel (Alt de Coume Majou), rendement inférieur à 10 hl/ha. Mon préféré, seulement 2000 buuteilles par an environ".
Prix: entre 22 et 28 €
Mention au Hachette 2009 (le 2005 avait obtenu ***, mais il est épuisé)

-Loute de CM 2007:

"Le même carignan que dans le Casot 2006 (ci-dessus); j'ai gardé une moitié de sa production pour le Casot 2007 et ai mis l'autre en bouteille toute seule, sans filtration ni collage.  14,8 vol% alc (pour du carignan!) mais grande richesse des tannins et belle acidité. Il part "comme des petits pains"
Prix: autour de 24 €

Luc Charlier, 11 rue de l'Eglise F-66550 Corneilla de la Rivière, Tél: 0033 468518483


Quand vous serez dans le coin, allez-y de ma part.

 

Eric Boschman

07:06 Écrit par Hervé Lalau dans Roussillon | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

02 janvier 2009

Battrez-vous mon record?

Ma modestie en souffre déjà, je viens de faire le meilleur score d'un quiz sur les vins du Languedoc-Roussillon (22 bonnes réponses sur 30).

J'ai quand même fait quelques erreurs idiotes, alors, vous pouvez certainement faire mieux. Testez donc vos connaissances sur http://www.quizz.biz/quizz-63560.html

 

Quiz Lalau

12:47 Écrit par Hervé Lalau dans Roussillon | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |