28 juin 2011

Clos des Fées 2006

Grâce à son Eurocave VOV3 tout neuf, j'ai dégusté hier chez L'Accent Catalan, à Waterloo, un verre du Clos des Fées 2006, de mon homonyme de prénom Hervé Bizeul.

Servi à température idéale, en cette journée de grande chaleur, c'était appréciable (ben oui, c'est pas parce qu'ils n'ont pas de gouvernement que les Belges n'ont pas le droit à la canicule).

Au premier nez, je suis un peu dérouté par les notes de bois (noble, mais un peu envahissant); mais ça s'estompe, le fruit revient, prune, cerises griotte; en bouche, humus, quelques épices, de jolies notes fumées. Le vin a de la structure, les tannins sont très suaves ; la finale n'en est que plus longue et plus ample. Quel bel élevage! D'ailleurs, j'ai oublié de cracher à la fin.

Que voulez vous de plus? Un peu plus de garrigue, peut-être? Un peu plus de truc qui décoiffe? Bon c'est vrai, cette cuvée est très travaillée, elle fait très "grand vin".  Mais pourquoi diable le Roussillon n'aurait-il pas ses vins de style Cru Classé? D'ailleurs, comme à Bordeaux, Hervé Bizeul, qui n'est pas né de  la dernière pluie commerciale, les vend aussi en primeurs!

Dans le style, on peut peut-être préférer le Monte Nero de Régis Boucabeille, ou le Casot de Coume Majou; plus pêchus, sans doute. Mais ce n'est pas tant une question d'échelle de valeur qu'une affaire de goût, d'attente, voire d'habitude.

Ca mérite la réflexion: qu'attend-on d''un vin du Roussillon?

Désolé, la dégustation était totalement inopinée, alors je n'ai pas pensé à prendre une photo. Merci à Michael Fernandez pour cette gentille attention.

17:48 Écrit par Hervé Lalau dans France, Roussillon | Tags : vin, vignoble, clos des fées | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

25 mai 2011

Terra incognita

A 50 ans bientôt, je regarde derrière moi et je me dis que j'ai eu la chance de visiter pas mal de vignobles au monde, de l'Europe en passant par le Chili et l'Afrique du Sud. Mais l'esprit humain est ainsi fait qu'il voit souvent le verre à moitié vide. Avec un peu d'avance, j'adresse donc au Père Noël ma liste de voyages encore à faire.

Des coins dont j'ai pu goûter les produits, ou pas; des vignobles tout près, ou très loin. Des appellations réputées, ou pas. Des voyages qui font rêver, ou pas.

Voici donc les endroits que j'ai vraiment envie de voir dans les années qui viennent, mes zones blanches sur la carte du vignoble mondial, ma "terra incognita":

-Coteaux du Vendômois/Coteaux du Loir

-Coteaux du Layon

-Duras

-Ardèche

-Gaillac

-Irouléguy

-Béarn

-Saint Véran

-Saint-Chinian

-Minervois

-Crépy

-Die

-Thann

-Alsace Grand Cru Schoenenbourg

-Gigondas

-Coteaux d'Aix

-Côtes Roannaises

-Châteaumeillant

-Saint Pourçain

-Quincy

-Morgon

-Pays d'Auge (Calvados)

-Armagnac

-Madiran

-Corneilla de la Rivière

-Saint Honorat

-Ribera del Duero

-Costers del Segre

-Açores

-Lanzarote

-Santorin

-Nemea

-Mantinia

-Samos/Lesbos

-Tunisie

-Hermanus

-Olifantsrivier

-Nouvelle-Zélande

-Cinque Terre

-Calabre

-Franciacorta

-Neuchâtel

-Bio-Bio

-Neuquen

-Salta

-Baja California

-Speyside

Comme vous le voyez, j'ai du pain sur la planche.