23 avril 2008

Papes et soupapes

Lu sur Vitisphère, cette brève assez consternante, et qui en dit long sur un certain état d'esprit dans les appellations. 

"Trois producteurs de l’Enclave des Papes comparaissent ce jeudi 24 avril devant le tribunal de Carpentras. La DGCCRF (Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la Répression des Fraudes) soutenue par les deux syndicats de Châteauneuf-du-pape qui se sont portés partie civile, leur reproche l’utilisation de la marque « Enclave des papes » sur leurs bouteilles de Côtes du Rhône. La DGCCRF estime que l’utilisation du mot pape peut prêter à confusion et laisser croire au consommateur qu’il s’agit d’un Chateauneuf-du-Pape. Elle avance également que cette mention géographique est incompatible avec la mention Côtes du Rhône qui est déjà une indication géographique.
Les trois producteurs incriminés – l’Union des Vignerons de l’Enclave des papes, le domaine du Val des Rois et le domaine du Séminaire – estiment de leur côté que cette marque « Enclave des papes », qui a été créée en 1974, est une référence non géographique mais historique. Selon eux, c’est l’exception historique qui donne sa légitimité à cette marque qu’ils utilisent depuis maintenant 34 ans. Les trois producteurs mis en cause ont obtenu le soutien de bon nombre de vignerons de l’Enclave ainsi que des élus des quatre communes concernées. Une course symbolique sera organisée de Valréas à Carpentras le jour de l’audience pour apporter au tribunal un document de grande importance.

 

santa-sede_stemma


Point de vue de Vitisphere : DGCCRF et Producteurs devraient plûtot unir leur forces et s'intéresser à la marque Vieux Papes, qui a construit sa notoriété sur une ambiguité évidente !"

Mon point de vue: Et Pape Clément? Et Fleur Cardinale? Et Bel Evêque? Et les soupapes? Je suppose en tout cas que la production des vignerons vauclusiens leur leur laisse pas mal de loisirs, et beaucoup de pépètes. Il en faut pour perdre son temps à de telles arguties, et pour payer des avocats à faire semblant de s'intéresser au problème. Au fait, vous, ça vous intéresse?

 

14:35 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

12 février 2008

Born to be sold

Rockn-Rhone-3-couleursHD

 

"Rock n’ Rhône": c'est le nom d'une nouvelle gamme du Cellier des Dauphins, qui sera présentée dès la semaine prochaine sur Vinisud.

Il est trop tôt pour dire si elle inspirera les dégustateurs. Mais elle a d'ores déjà inspiré les communicants! Eux parlent de "concept fort et rassembleur", de "vin multi-générationnel dans le pur esprit rock"et de "révolution". N'en jetez plus, ça fleure l'hystérie des grands concerts. On sniffe des galets...

Le slogan adopté par le Cellier est déjà tout un programme: «Born to be wine».

Tout ça n'est pas très couleur locale, bien sûr, mais bon, le rock n'a pas de frontières.

 Au fait, il s'agit quand même d'AOC Côtes du Rock, pardon, Côtes du Rhône...

 

14:52 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |