30 octobre 2008

Domaine du Pré Neuf, à Vinsobres

A la faveur d'une dégustation de vins organisée par In Vino Veritas, j'ai pu renouer avec une appellation que j'ai déjà eu le plaisir de vous commenter dans ces pages: Vinsobres. Voici donc mon commentaire.

Domaine du Pré Neuf, Vinsobres 2006 Cuvée Tradition

A l’image de son appellation, la plus septentrionale des Côtes du Rhône méridionales, ce vin est  à la fois solaire et frais. Nos dégustateurs ont apprécié son fruit explosif (cerise, fraise écrasée, réglisse), presque enivrant, qui ne se dément pas du nez à la finale; mais aussi sa texture soyeuse, et, pour employer un néologisme de comptoir, sa bonne buvabilité. Quelques notes animales et de garrigue viennent agrémenter le tout, il y a dans ce vin plus de complexité qu’il n’y paraît au premier nez.
Six mois de fût de chêne de deux vins ont enrobé la bouche et assagi les tannins, mais n’ont en rien dénaturé le vin. Le Pré Neuf (16 ha) est dans les mains des Corbin depuis 1860. Et dans celles de Romain (27 ans) depuis 2004. La Cuvée Tradition est son Vinsobres de base (65% grenache, 25% syrah, 5% carignan). Elle ne vous ruinera pas (7,95 euros).


Vinsobres

Vinsobres (Photo H. Lalau)

01:28 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28 septembre 2008

What's in a name?

Les Coteaux du Tricastin ont officiellement demandé à l'INAO de pouvoir changer de nom, pour cause d'homonymie avec la trop fameuse centrale nucléaire. Il aurait été plus facile à EDF de changer le nom de cette centrale, mais le groupe électrique a refusé. On se demande bien pourquoi.

Attention, cependant, à ne pas créer un fâcheux précédent: deux autres centrales nucléaires françaises portent un nom célèbre dans le monde viticole: Blayais, d'une part, et Chinon, de l'autre. Et cette dernière centrale vient justement d'être prise en flagrant délit de fuites.

Devra-t-on aussi trouver un nouveau nom pour les vins chers à Rabelais?

Ou le consommateur saura-t-il faire la différence?

 

Centraletricastin

09:41 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |