12 février 2009

Un Jaboulet quitte Jaboulet

Nicolas Jaboulet - un des deux derniers Jaboulet, avec Frédéric, à être restés au sein de l'entreprise après sa vente à la Financière Frey, quitte le négociant rhodanien, "pour mener un projet personnel".

Ils étaient 7 Jaboulet en 2006, lors du rachat.

Aujourd'hui, les vinifications de Jaboulet Ainé sont aux mains de la fille de Jean-Jacques Frey, Caroline, qui officie aussi au Château La Lagune, autre propriété des Frey, et de Jacques Devernois.

Frédéric Jaboulet, lui, a en charge la direction commerciale (France et Export).

10:09 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

25 décembre 2008

L'Ardèche, vue de Latour

Le chardonnay a conquis les 5 continents du vin. Pourquoi pas l'Ardèche? Louis Latour, négociant bourguignon, ne s'est pas posé longtemps la question: il s'y est installé, dès 1979. D'ailleurs, le  terroir s'y prête. Si le climat est un tantinet plus ensoleillé qu'à Meursault, l'altitude compense. Les étés sont secs et les vendanges précoces. Quant au sol, argilo-calcaire, il est assez proche de celui de sa Bourgogne natale, et comme là-bas, il ne garde pas l’humidité.

Latour, qui a sa cuverie à Alba la Romaine, près du Teil, achète l'essentiel de ses raisins à des viticulteurs locaux (180, au total). Leurs chardonnays sont très... chardonnays, en tout cas en ce millésime 2006, que j'ai sorti pour mon repas de Noël: la granny smith explose au nez, bien croquante, mêlée de notes de gelée de coing et de miel d'acacia. En bouche, un acidité citronnée le dispute à une belle mInéralité. Très ardéchoise, d'ailleurs, cette minéralité: je pense aux lauzes qui sèchent au soleil après l'averse...

Merci à Michèle Piron-Soulat, qui m'a envoyé cette excellente bouteille. Et bravo aux Ardéchois: quand un vin de négoce présente une telle complexité, c'est que la matière première est bonne.

 

url



11:11 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |