08 septembre 2009

Vendanges à Châteauneuf du Pape

Quelques nouvelles nouvelles de Thierry Sabon (Clos du Mont Olivet), en direct de Châteauneuf-du-Pape:

 

70

Clos du Mont Olivet

 

"Ce début de semaine, c'était vendanges en petit comité pour la Roussanne et le Grenache Blanc. Les jus sont jolis et fermentent bien, en pièces d'un vin pour la première, en cuve pour le second.

On est ensuite passé sur un plantier de Grenache Noir de sept ans; puis, avec l'équipe complète, à partir de jeudi, sur des vignes de Grenache Noir et de Syrah d'une vingtaine d'années sur le même lieu-dit (Montalivet) avant d'attaquer les parcelles situées dans les quartiers sud qui souffrent davantage de la sécheresse bien qu'étant plus âgées (le sol y est moins profond et plus drainant).
Après la canicule, un Mistral bienvenu s'est mis à souffler fort, ce qui nous permet de rentrer des raisins plus frais.
Il est trop tôt pour se prononcer sur la qualité de 2009 mais les raisins semblent avoir un très bon potentiel.

Demain, pas de vendange, mais du travail à la cave et des dégustations de baies pour organiser les prochains jours de coupe..."

12:48 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

25 août 2009

Et pendant ce temps-là, à Châteauneuf du Pape...

A Stellenbosch, la semaine dernière, j'ai fait la connaissance de Thierry Sabon, du Clos du Mont Olivet, à Châteauneuf du Pape. Voici son petit bulletin météo de ce lundi...

"Les degrés sont déjà hauts sur les parcelles précoces, l'état sanitaire excellent.
On doit avoir de la pluie mercredi... à voir. Début des vendanges prévu lundi ou mardi."

Un vigneron averti en vaut deux. J'ai d'autant moins de raison de douter de l'expérience de Thierry que les deux Clos du Mont-Olivet qu'il nous a fait déguster à Stellenbosch m'ont fait forte impression. Des Châteauneuf-du-Pape bien enrobés, onctueux comme la parole d'un prélat, avec juste ce qu'il faut de vivacité et d'extrait, de la belle ouvrage. Il y a avait la Cuvée du Papet, mais désolé, je ne me rappelle plus le millésime, c'était entre amis, je n'avais pas pris mon matériel.

 

PS. Thierry Sabon me précise qu'il s'agissait du 2005.

 

Lacuveedupapet

 


00:15 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |