30 septembre 2009

Provence: tradition et modernité

Au printemps dernier, les vignerons provençaux (ou à tout le moins leurs représentants) ont rappelé leur attachement à la tradition, avec le succès que l'on sait, en dénonçant le projet européen visant à légaliser l'assemblage de rouge et de blanc pour les vins hors appellation. Ce fut une belle victoire.

Janus-Vatican.JPG

Janus, héros provençal

 

Comme ils sont dotés d'une formidable souplesse intellectuelle, cela ne les empêche pas de se situer en pleine "modernité": depuis un certain temps, en vrais Janus, ils réfléchissent au lancement d'une version effervescente de leur vin, au sein même de l'AOC Côtes de Provence. On parle déjà de "méthode provençale". Une demande en bonne et due forme devrait être déposée sous peu auprès de l'INAO. Compte tenu des difficultés de la filière viticole, et de la bonne orientation des mousseux, on se dit que celui-ci ne devrait pas être trop regardant. C'est oublier le poids des autres régions à bulles, qui pourraient bien bloquer ce projet par trop concurrentiel. Ca s'est vu dans d'autres cas, c'est ce qu'on appelle "la grande famille viticole".

Tradition, modernité, patrimoine, opportunisme... Et les principes, me direz-vous? C'est bon pour les gogos, les journalistes. Tout ce qu'on leur demande, à ceux-là, c'est  d'effacer leur disque dur à chaque nouveau communiqué...

07:12 Écrit par Hervé Lalau dans Provence | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

04 août 2009

Le vignoble de la Sainte Victoire sinistré

Le dimanche 2 août sera à marquer d'une croix noire dans la vallée de la Sainte Victoire, où un orage de grêle d'une violence sans précédent a frappé le vignoble; comme en témoigne Guillaume Philip, du Domaine Sainte Lucie: "En dix minutes, ce sont près de 20 centimètres de grêle qui ont anéanti tout notre travail de l’année. La majorité des parcelles sont touchées à 100%. Plus de feuille ni de grappe... C’est une vraie catastrophe économique et commerciale...". 

Et le comble, c'est que le millésime s'annonçait bien...

00:37 Écrit par Hervé Lalau dans Provence | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |