17 avril 2016

Rosés: l'indication géographique n'est plus le critère déterminant en GD française

Si l'on en croît le chiffres du panel IRI pour 2015, en tout cas.

Aux cinq premières places, on trouve en effet un IGP (Pays d'Oc), deux AOP (Côtes de Provence et Cabernet d'Anjou), mais aussi deux vins sans indication géographique - auxquels on pourrait ajouter une sixième, Vin de France. 

Voici donc le palmarès des rosés de grande distribution en France:

IGP pays d’Oc

56,3 millions de litres

(+ 0,7 %)

Côtes de Provence

26,3 millions de litres

(- 2,2 %)

Cabernet d’Anjou

18,4 millions de litres

(- 3,2 %)

Vins sans IG UE rosé

18,3 millions de litres

(+ 50,9 %)

Vins sans IG Espagne

15,6 millions de litre

(+ 13,5 %)

 

On notera la très forte progression des vins sans indication d'origine issus de l'Union Européenne - exclusivement des vins d'entrée de gamme. Ni les AOP espagnoles, ni les AOP des autres pays d'Europe n'ont pour l'instant réussi à conquérir les gondoles françaises, les distributeurs et les grandes marques de vin préférant apparemment rester discrets sur la montée des vins étrangers en France.

Dommage pour ceux qui, comme moi, apprécient les rosés de Navarre ou des Pouilles...

00:43 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Italie, Languedoc, Provence, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08 mars 2016

Le rosé de Provence cartonne à l'export... et vise les bulles

Selon les derniers chiffres du CIVP, les exportations de rosé de Provence ont été multipliées par 4 depuis 2002, pour atteindre 160 millions de bouteilles. La France, dont la Provence produit 44% des rosés, est aussi le premier exportateur de vin rosé au monde en valeur (30%), avec un chiffre d'affaires de quelque 1,5 milliard d'euros l'an dernier.

Le rosé représente à présent 10% de la consommation mondiale de vin, et la France est largement leader de la production de cette couleur. Avec 7,3 millions d'hectolitres produits en moyenne par an sur les dernières années, elle s'adjuge 36% de la production mondiale, devant l'Espagne (19%), les États-Unis (15%) et l'Italie (10%).

Pour accentuer encore la présence de son rosé en France comme à l'international, le CIVP compte présenter un dossier à l'INAO pour la création d'un rosé effervescent.

18:43 Écrit par Hervé Lalau dans France, Provence | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |