21 novembre 2013

Un rosé au Top 100 du Wine Spectator

C'est officiel: le Miraval rosé est le premier vin de cette couleur à entrer au Gotha des 100 meilleurs vins du monde publié chaque année par le Wine Spectator - pour information, il se place en 84ème position. Voilà une juste récompense pour une couleur trop souvent méconnue dans le monde du vin. Je ne peux m'empêcher de me demander, cependant, si c'est le rosé qu'on a primé ou le couple Jolie Pitt - le vin ou les paillettes. Car il me semble qu'il existe bien d'autres rosés de valeur de par le monde - même si je ne minimise certainement pas le talent de Marc Perrin. Je pense bien sur aux Côtes de Provence, mais aussi, bien sûr, au Tavel, à la Navarre, à la Tunisie, aux Pouilles... J'en profite pour réaffirmer à qui veut bien l'entendre que ce genre de classement est dénué de tout intérêt sinon médiatique (et commercial) pour ses initiateurs - et plus anecdotiquement, pour les producteurs désignés, qui s'en trouveront flattés. Quant au consommateur, c'est le dindon d'une farce amère qui consiste à comparer pommes et poires et à copiner en rond. Ce genre d'opérations discrédite tout autant la critique viticole qui s'y prête que ceux qui s'y réfèrent. Avec tout le respect dû aux producteurs des produits choisis - dont bon nombre sont sans doute de valeur, je me hâte donc de jeter ce classement dans les oubliettes de ma mémoire et vous incite à en faire autant.

00:51 Écrit par Hervé Lalau dans Provence | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

11 septembre 2013

Marseille, Capitale de l'Europe

Marseille est sous les feux de l'actualité. Corruption par ci, saisie de drogue par là, règlements de compte et balles perdues, on en oublierait presque que la cité phocéenne (et sa région) est Capitale Culturelle de l'Europe, cette année.

Si si.

Capture d’écran 2013-09-02 à 16.51.23.png

Et le vin, dans tout ça? Massalia, fondée par les Grecs au 6ème siècle avant JC, a été une des première zones plantées de vignes en France. Plus tard, elle est devenue une des plaques tournantes du commerce du vin en Méditerranée.

Mais quand se tient donc l'exposition, le colloque qui l'explique?

J'ai cherché dans le programme, je n'ai rien trouvé.

Des colloques sur l'héritage sarrasin, oui. Une expo d'animaux en plastique, oui. Quelques rétrospectives d'oeuvres de peintres et sculpteurs connus de leurs entourages respectifs et de quelques marchands avisés, aussi. 

Mais peut-être serez-vous plus malins que moi.

Voyez donc par vous mêmes ICI

00:03 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Provence | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |