21 mars 2013

Comment êtes-vous arrivés ici?

Mon hébergeur me donne une liste des "requêtes" les plus fréquentes de votre part, amis lecteurs de ce blog.

En clair, ce que vous tapez, ce que vous "googlisez" pour arriver sur ce blog. Il y a quelques surprises...

Pas pour le premier de la liste, à savoir "Chroniques Vineuses"...

Taper le nom du blog pour aller sur le blog, voila qui est d'une logique imparable et je félicite les 4,48% de visiteurs qui l'utilisent.

Chroniques Vineuses.jpg

Oui, vous êtes à la bonne adresse...

 

Après, par contre, c'est plus confus.

La deuxième requête la plus fréquente est "Christelle Ballestrero".

Il est vrai que j'ai consacré un article, il y a trois ans, à cette animatrice télé qui s'était fendue d'un papier assez insipide sur les méfaits du vin. 2,42% des lecteurs sont venus ici "grâce" à elle.

Vient ensuite "Voutch" - un illustrateur dont j'ai cité l'oeuvre - mais il y a si longtemps que je ne sais même plus quand (2,3% de visiteurs).

Ensuite, vient "Hugues Dayez", dont j'ai cité le nom en référence à la critique cinéma - là, c'est plus récent, mais avouez que ça n'a toujours pas grand rapport avec le thème principal de ce blog.

Enfin, en cinq, vient "Champagne Marquis de Coulmeaux".

J'espère que les gens qui googlisent cette marque n'espèrent pas trouver un joli commentaire sur mon site à son endroit: tout ce que j'en est dit, c'est qu'il s'agissait d'un faux marquis, d'une marque de distributeur.

La morale de cette histoire: tous les chemins mènenet à ce blog. J'esprère seulement qui ce qui ne trouvent pas tout à fait qe qu'il sont venus chercher n'en repartent pas aussi sec, qu'il fouinent un peu, et qu'ils reviennent.

A quoi ça servirait sinon que je me décarcasse...

 

 

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire, Vins de tous pays | Tags : blog, google | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

20 mars 2013

Operation Grape storm

I had a dream. A dream in English - maybe my unconscious way to celebrate the 10th anniversary of the American attack on Irak...

I was a General at the head of a Marines Marketing Combat Division working for wine producers and I had contrived a masterplan to conquer the World of Great Plonk.

21816.jpg

Full Metal Jacket - flint, asparagus and buxus welcome

Here is my operational planning for all units

1° Create a Combat Appellation (or reinforce it).

Entrench your troops with walls and ditches - do not let any other wine enter this ground.

2° Sanctuarize it

Smoke screen the press and the consumer with history notes, heritage, stories about your soils and local grapes - send commandos with the word terroir written on their helmets to all possible markets. Invite war correspondents. Spread the good word. 

3° Now choose an international grape

A grape like sauvignon, which happens to grow in your region. Who cares if it has any chance of success or not on external markets, you need to send a message to your troops: "My staff and I are acting for you". Another advantage: choosing just one grape will make the communication much simpler, and thus, the job of your marketing engineers and sappers. Uproot all the other grapes or sell them to elite wine shops under another name.

4° Launch your intercontinental rockets

With containers attached (make sure the bottles are conveniently camouflaged, that the word sauvignon appears in big letters on the bottles).

5° Wait and see

Do not despair if you hear that the NZ growers uproot their sauvignon because they can't sell it - they are only Kiwis, they should not have planted it in the first place, the poor bastards!

6° Do no accept any containers back.

Better sink them in the Mariana Trench, very far, very deep; and don't talk about failure of your plans for at least another 12 months. Cash the subsidies, meanwhile.

7° Look for another job, another army

00:45 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |