14 juin 2013

Non, Jérôme Cahuzac n'était pas anti-vin!

Médiapart évoque  une "possible corruption" de Jérôme Cahuzac quand il travaillait au ministère de la Santé sous la houlette de Claude Evin.

Selon Médiapart, des dessous de table auraient été versés à M. Cahuzac pour qu'il facilite la vente de scanners et d'IRM à des hôpitaux publics. L'information émane de l'ancien patron d'un fournisseur, Elscint, et d'un fonctionnaire à la retraite. Selon ce dernier, le montant des pots de vin allait de 200.000 à 500.000 euros.706.jpg

Jérôme Cahuzac

Vous avez dit "pot de vin"? Comme quoi le rédacteur de la "loi Evin" n'était pas aussi anti-vin qu'on le disait!

Mais ôtez-moi d'un doute, personne n'a touché d'argent de labos pour mettre le vin au ban de la communication, quand même?

Bien sûr, M. Cahuzac bénéficie de la présomption d'innocence. Les producteurs de vin aussi?

06:54 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

07 juin 2013

Wikileaks à Bordeaux

"Églantine appelle Orchidée. Le paquet est arrivé. Je répète, le paquet est arrivé".

Le document ci-dessous n'aurait jamais dû être publié sur le net. Il n'était pas destiné à sortir d'un petit cercle d'illuminati, d'initiés. C'était sans compter sans le Lalau - le Mediapart de la treille, le Wikileaks du pinard.

La photo a été prise - en toute discrétion - lors de ma visite d'un grand cru de Bordeaux. Non, je ne vous dirai pas lequel, un journaliste d'investigation doit protéger ses sources. Disons quand même qu'il s'agit d'un très grand cru.

Comme vous le constaterez, ce sont là des notes manuscrites codées. Ne me demandez pas ce qu'elles signifient - c'est un truc d'experts. La DGSE est sans doute déjà sur le coup. En effet, il pourrait  bien s'agir de la recette. La seule, la vraie. Je veux parler de la recette du grand vin. Ce qui fait d'un vin de base un truc à 800 euros la quille.

IMG_2110.jpg



Habituellement, dans ce business, celui qui trouve ce genre d'info la monnaye très cher. Soit auprès du concepteur, qui n'a pas envie de voir sa trouvaille étalée dans la presse, soit auprès de la concurrence.

C'est ainsi que les Soviétiques ont pu lancer leur Tupolev supersonique, qui ressemblait tellement au Concorde. Normal, ils avaient piqué les plans. Mais comme ils avaient une idéologie d'avance, le leur s'est crashé 20 ans avant le nôtre.

Moi, je suis pour la transparence. Si Bordeaux possède vraiment un avantage compétitif - ce qui fait que Parker voit dans les Bordeaux "les meilleurs vins du monde, incontestablement" - je pense qu'il faut que les autres régions en profitent aussi. C'est mon côté égalitaire.

Bien sûr, outre la recette, il faudra tenir compte de facteurs environnementaux. Notamment du climat bordelais, particulièrement propice à la maturité des cabernets. Tous les ans. Heum.

Bon je vous laisse, j'ai d'autres enquêtes en cours.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France, Pour rire | Tags : wikileaks, bordeaux | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |