03 septembre 2013

Le proverbe chinois de la semaine

Pourquoi tant de vins méritants, issus de crus moins prestigieux, peut-être, mais dont l'intérêt et le rapport qualité-prix dépassent, pour moi, ceux de certaines bouteilles de plus grand renom, ne "percent" pas?
Pourquoi le consommateur moyen - et même parfois le passionné - préfère dépenser quinze euros pour un tout petit Pommard que donner la même somme pour un grand Menetou-Salon? Et pourquoi croit-il même avoir fait une affaire?

La réponse est peut- être dans ce vieux proverbe chinois:
"Quand paraît le phénix, les autres oiseaux se confondent avec les pierres".

685px-Phoenix-Fabelwesen.jpg

Nous avons moins besoin de fabuleux phénix que de vins francs, honnêtes et typés

Mais la vraie beauté est intérieure, dit le sage. Alors arrêtons de nous arrêter aux étiquettes, sachons prendre chaque vin pour ce qu'il est.

Ainsi parlait Lalathoustra.

10:46 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

28 août 2013

Un grand moment de solitude

Il m'arrive de donner des conférences et des formations à propos du vin, de sa culture, de l'art de la dégustation.

Suivant le niveau des personnes qui y assistent, je vais plus ou moins dans le détail. Mais toujours, cela finit autour d'un verre - ou deux. Verre que je me fais un devoir de commenter. C'est un peu l'aboutissement de la formation, sa mise en pratique.

Un jour, j'étais justement en train de décrire les arômes d'un joli rouge du Sud lorsqu'en jetant un oeil sur les tables des gens ayant participé à la présentation, je m'aperçois qu'ils ont tous commandé du Coca ou du Fanta.

Grand moment de solitude du conférencier. Que leur dire?

Rien, chacun est libre de faire ce qu'il veut de l'info qu'il reçoit, d'intégrer la culture du vin ou pas.

08:53 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |