15 mars 2017

Votre vin est-il "vegan"?

Un certain nombre de caves se sont lancés sur le créneau des vins vegan - les petits ruisseaux font les grandes rivières, les petites cuvées de beaux chiffres d'affaires. Je ne leur ferai pas l'injure de mettre en doute leur engagement végétalien. Pas plus que je ne doute de la conviction religieuse de ceux qui élaborent des vins casher ou des vins halal, type Night Orient (certifiés Jakim).

Mais je ferai remarquer qu'aucun producteur n'est en mesure de prouver qu'aucun insecte n'a été maltraité à la vigne (que ce soit via des pesticides ou des phéromones), ni même qu'aucun insecte n'a été vendangé et vinifié avec les raisins.

En vertu de quoi je m'interroge sur le bien fondé d'une certification vegan. S'il suffit ne ne pas coller les vins avec des matières animales, c'est un peu facile!

Et au fait, en quoi le règne végétal mérite-t-il moins notre empathie que l'animal? 

Moi, j'ai tellement d'empathie pour les deux que le plus souvent, je les assemble dans ma nourriture.

Bien sûr, je n'oblige personne à faire comme moi, et je ne me crois en rien supérieur à ceux qui ne mangent pas de viande, d'oeuf ou de poisson. Mais c'est aussi mon droit, je pense, de dire que la justification morale dont certains accompagnent ce choix personnel ne me convainc pas.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

07 mars 2017

Les prédictions de Guy Woodward

Dans le magazine Harpers, mon confrère Guy Woodward énumère quelques marronniers de la presse viticole, dont celui ci, qui m'a fait sourire:

"March: critics say the latest Bordeaux vintage shows promise but châteaux need to price sensitively.

April: the critics give all the first growths five stars and the châteaux don’t price sensitively."

 

Un schéma qui a toutes les chances de se reproduire cette année encore...

 

12:25 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France, Grande-Bretagne, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |