05 février 2015

Pyramids, jars and lizards

We can all give tons of examples of « generic » Bourgognes being better than Meursaults, « simple  » Languedocs better than Pic Saint Loup or even Minervois La Livinière, or even Vin de France being better than AOP wines…

To put a label on each jar is so very French (if Britain is a nation of shopkeepers, France could be seen as a nation of pharmacists, in the style of Mme Bovary’s Mr Homais). But once the jar is closed, nothing seems to be likely to change. Ever.

Some jars dating back from the glorious days of Baron Leroy still contain their lizards in formaldehyde; in others, the formaldehyde has evaporated and the little beasts are dried up and wrinkled – no one can still recognise what it was in the first place.

In another country, the pharmacist would throw them into the bin, but here, he prefers to add more jars on the shelf.

The customers don’t understand but they are not meant to.

DSCF9481.JPG

00:00 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

02 février 2015

Attention, généralités!

Je connaissais l'avertissement de santé, je viens de découvrir l'avertissement de généralité. J'en ai lu un à la suite du communiqué d'après vendanges, sur le site des Vins de Bourgogne.

Le voici: "Ce communiqué présente des généralités. Chaque vin et chaque vinificateur étant unique, la dégustation de chaque cuvée s'impose avant de la caractériser".

En d'autres temps, je me serais dit qu'on prend les lecteurs pour des idiots, qu'ils sont capables de faire la différence; mais aujourd'hui, à l'ère du principe de précaution, je ne suis plus très sûr...

00:22 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |