11 décembre 2011

Le coffre de Coca-Cola, ou l'information non signifiante

Hier, j'évoquais à nouveau l'affaire du Jumillagate et m'interrogeais: fallait-il en parler?

J'ai répondu oui. Et j'ai argumenté.
 
Cela ne veut pas dire que je trouve que toute information est toujours bonne à dire, ou plutôt, qu'elle a sa place dans toutes les gazettes, sur tous les blogs. Cela devient du matraquage. Et c'est d'autant plus agaçant quand l'info est peu signifiante.
 
Un peu partout, sur le net, du Figaro en passant par 7 sur 7, La Tribune de Genève, Actu-loisirs, Morandini, je lis la même dépêche ou presque: à Atlanta, au musée Coca-Cola, on expose le coffre ayant contenu la recette originale de l'élixir de Coca-Cola.
 
Pas la recette, non, juste le coffre.
 
Ceci vaut-il une tel déploiement médiatique? Non.
 
Est-il normal, de plus, que cette dépêche soit reproduite sans en changer une virgule par la plupart des sites et journaux en question (et sans doute d'autres)? Non.
 
Ainsi va le monde de l'information. Le futile prend la place de l'utile. Le copier-coller est une méthode de travail.
 
Et pourquoi j'en parle, alors, et sur un site de vin?
 
Parce que le Coca-Cola est la boisson qui donne du bonheur à table! C'est leur pub qui le dit.
 
J'ai donc bien le droit de parler de la concurrence!
 
 

10:39 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis, Pour rire | Tags : information, désinformation, futilité | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

07 décembre 2011

Quelques cuvées pour Quillanet

Mon ami Hervé Durand, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog, que ce soit pour son vin romain de Beaucaire, son Mas des Tourelles en Costières ou pour son aventure québécoise de L'Orpailleur, m'annonce la sortie prochaine du premier vin de son domaine des Corbières, Quillanet.

paysage.jpgVue de Quillanet

Vous pouvez le découvrir ICI

Je profite de l'occasion pour lui souhaiter beaucoup de succès dans cette nouvelle entreprise.

Curieux hasard des rencontres et du calendrier, ce domaine jouxte celui de l'abbaye de Fontfroide, dont je vous entretenais il y a quelques jours.

Une idée en amenant une autre dans l'esprit quelque peu dérangé de votre serviteur, j'ai cru devoir proposer à Hervé quelques noms pour les nouvelles cuvées de Quillanet, inspirées, bien sûr, de la tradition monastique et latine (vous vous vous rappelez sans doute que les vins de Fontfroide s'appelent Deo Gratias, Laudamus et Oculus).

Voici donc mes suggestions:

Laudanum

Diabolicum perseverare

Nunc est bibendum

et dans un goût plus douteux

Deo Dorisans
Ancilla cum pulchris jambis
Cave Papamobilam!

J'ai gardé le meilleur pour la fin:

Tu foque, mi Quilli!

 

 

00:28 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi, Pour rire | Tags : humour, quillanet, corbières, hervé durand | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |