09 novembre 2016

Les leçons de l'élection américaine

J'ai autant de compétence en politique américaine que Donald Trump en a dans la dégustation des vins naturels, aussi ne vous importunerai-je pas longtemps avec mon analyse.

Je veux seulement souligner

- Que le poids des médias, majoritairement pro-Clinton, ne semble pas avoir dissuadé les partisans de Trump de voter pour lui. Pas plus que le poids des milieux d'affaires, ni celui des artistes, qui ont pris fait et cause pour Mme Clinton. A se demander si, pour favoriser leur candidat, ceux-ci ne devraient pas tout simplement... la fermer.

-Que les sondeurs se sont à nouveau magistralement trompés (comme pour le Brexit).

Rétrospectivement, il y a des titres, parus hier dans la presse, qui font sourire:

"Les femmes votent pour Clinton" (Le Figaro). "Le CAC 40 dopé par Wall Street qui valide le triomphe d'Hillary" (ABC Bourse). "Hillary Clinton au dessus des 50% d'intention de vote". (Le Monde).

Quoi qu'il en soit, si Donald Trump l'emporte, comme cela semble probable à présent, il y aura au moins un point positif: la course à l'espace devrait être relancée. En effet, l'actrice et chanteuse Cher a déclaré il y a quelques jours qu'on cas de victoire, "elle déménagerait sur Saturne".

245033478_B976309806Z.1_20150817194915_000_G6K51J5I0.1-0.jpg

La future adresse de Mme Cher?

Plus casanier, l'acteur Samuel Jackson, lui, se contenterait d'immigrer en Amérique du Sud.

Quant à Robert de Niro, il pourrait bien devoir se faire à l'idée d'avoir "un porc et un chien" comme président (car c'est ainsi qu'il avait qualifié le candidat républicain) 

Tout le rétropédalage auquel on assiste ce matin de la part des commentateurs (qui avaient déjà adoubé "Hillary" aux dépends de "Trump" (la différence de traitement sémantique était criante), et qui doivent malgré tout conserver une certaine neutralité face au choix de l'électeur, lecteur ou téléspectateur, ne devrait pas faire illusion dans l'équipe du nouveau président. D'emblée, ses relations avec la presse sont détestables. 

 Et le vin dans tout ça?

Le cépage Clinton reste interdit, bien que quelques irréductibles cévenols militent toujours pour sa réhabilitation.

 

07:22 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07 octobre 2016

Les petits lutins de Paolo Basso

Comme le Père Noël, Paolo Baolo Basso, meilleur sommelier du monde 2013 et meilleure égérie des Foires aux Vins Carrefour 2016, a des assistants. Si vous avez l'intention de "chatter" avec un expert des vins sur www.carrefour.fr, comme on vous y invite, il est plus probable que vous tombiez... sur Charlotte, de Floirac.

C'est en tout cas ce qui m'est arrivé. 

Sans soufre Carrefour.jpeg

Un point positif, cependant, me voici totalement rassuré sur le transport et la conservation du vin nature. J'espère quand même que Carrefour ne sature pas ses magasins de SO2 pour compenser!

09:17 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |